Live News

La mise en liquidation de Pad Co Ltd inévitable d’ici septembre prochain

Le représentant syndical des employés de Pad Co, Reaz Chuttoo, lors d'une manifestation ce mardi matin devant le siège de la compagnie à Riche-Terre (Photo : Rajenee Panchoo)

La mise en liquidation de Pad Co Ltd est inévitable d’ici septembre prochain. C’est ce qui ressort d’une réunion tripartite qui a eu lieu à la Victoria house, ce mardi après-midi 11 août, entre des syndicats de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP), l’administrateur ainsi que des officiers du ministère du Travail. 

Les 900 employés de cette firme de construction seront déployés dans d’autres entreprises.  

Pad Co Ltd a été placé sous administration volontaire depuis le 7 juillet dernier. L’administrateur, Rajeev Busgeet, de la firme d’expert-comptable Pricewaterhouse Coopers, s’est engagé à payer une partie des salaires des employés d’ici demain soit mercredi 12 août. 

Cela après qu’une manifestation s’est tenue dans l’enceinte de la compagnie à Riche-Terre, ce matin.  

« L’administrateur a pris l’engagement de payer une somme allant jusqu’à Rs 15 000 aux employés d’ici demain. Par rapport aux employés étrangers qui ont été privés de leur ‘meal allowance’ pendant des jours, la CTSP a promis de leur donner des poissons pour leur alimentation. L’administrateur leur donnera des balles de riz et quatre bonbonnes de gaz. Pad Co Ltd sera éventuellement placée en liquidation d’ici septembre. Les employés pourront, eux, récupérer un plafond jusqu’à Rs 50 000, selon le Wage Warranty Fund de la nouvelle disposition de la loi », a détaillé Vince Rungasamy. Ce ‘technical advisor’ à la CTSP intervenait sur les ondes de Radio Plus, cet après-midi.  

Un ‘Special desk’ sera mis sur pied au ministère du Travail la semaine prochaine pour le redéploiement des employés vers d’autres compagnies de construction, a-t-il ajouté.  

Rappelons que Pad Co Ltd a été citée dans l’affaire St-Louis. L’entreprise fait également l’objet d’une enquête du CCID sur des allégations entourant six fausses garanties bancaires, totalisant la somme de Rs 210 millions.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !