Explik Ou Ka

La mère d’un collégien dénonce l’irresponsabilité d’un receveur

Les collégiens n’ont pas de bus scolaires. Les collégiens n’ont pas de bus scolaires.

Un bus tombe en panne et le receveur demande aux enfants de descendre du véhicule. Avec pour conséquences que les petits collégiens ont dû faire le reste du parcours d’environ un kilomètre, à pieds. Parmi un enfant qui vient d’entrer en Grade 7 (Form I) à la Flacq  JSS.

Pretee, la mère de l’enfant, raconte sur les ondes de Radio Plus que le jour de l’incident son fils était à l’arrêt d’autobus depuis 7 heures et que c’est 25 minutes plus tard qu’il a eu un bus. Mais en cours de route, le véhicule s’est arrêté à hauteur de la Rajcoomar Gujadhur School. C’est là que le receveur a informé les voyageurs que le bus a eu une panne et les a invité à descendre.

 Tous les passagers, y compris les enfants ont obtempéré. « Un lourd sac sur le dos, mon fils a dû alors entamer le trajet à pieds. Comme il ne connaît pas bien le chemin, il était désorienté. Heureusement il y avait sa cousine qui l’a accompagné jusqu’à son collège. » La mère a dénoncé le comportement du receveur qui n’a eu aucun égard pour ces enfants livrés à eux-mêmes loin de leur collège. Il aurait dû en de telles circonstances prendre l’initiative de faire les enfants monter dans un des bus de passage dans le secteur. Il s’en est lavé les mains. Un malheur aurait pu se produire et qui en aurait subi  les conséquences, a dit la mère sur notre antenne.

L’équipe de la rédaction a tenté en vain d’avoir un représentant de la National Transport Authority(NTA) pour une réaction. À la NTA, on a tout simplement joué aux abonnés absents contrairement à ce qui se passait quand Cyril Appajala était responsable de cet organisme. Il était toujours disponible dans n’importe quel cas relevant de sa compétence.

L’auditrice, Mme Preetee, avait, au tout début de son intervention, parlé du problème de transport sur la déserte reliant Quatre-Sœurs et Flacq. Les élèves qui ont à voyager n’ont pas de bus scolaire à leur disposition. Ils doivent prendre les bus de ligne normale et doivent faire le trajet debout. Faute d’un moyen de transport fiable, ils rentrent chez eux tard après les cours et arrivent souvent en retard au collège. Une situation qui perdure et qui mérite toute l’attention, tant de  la NTA que du ministre Alan Ganoo, a dit Priscilla Sadien, l’animatrice de l’émission.

Le problème de transport est signalé sur la ligne de Quatre-Sœurs à Flacq depuis des années sans que rien ne soit fait pour soulager la misère des usagers, devait insister Mme Preetee

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !