Actualités

À la Mediclinic de Plaine-Verte : le personnel médical demande plus de sécurité

Mediclinic Durant la journée, il n’y a ni policier ni agent de sécurité à la Mediclinic.

Un médecin, posté à la Mediclinic de Plaine-Verte, s’est fait agresser verbalement par un couple, habitant la région, dans la mi-journée du jeudi 20 juin. Interrogé par Le Défi Quotidien, le personnel de l’établissement médical déplore un manque de sécurité.

Énième incident rapporté par le personnel médical concernant des patients « agressifs ». C’est vers 13 h 30 qu’un couple, qui habite non loin de la Mediclinic de Plaine-Verte, aurait lancé des insultes à l’encontre d’un médecin, âgé de 29 ans, dans la journée du jeudi 20 juin.

Selon le médecin en question, c’est lors de leur deuxième visite dans la même journée que l’incident s’est produit. L’épouse, âgée de 36 ans avait, lors de la première consultation, été examinée par une doctoresse. Elle n’a pas été satisfaite du traitement. Quelques heures après, elle est retournée à l’établissement médical, en compagnie de son époux. « L’homme était furieux et a insulté la doctoresse qui avait examiné sa femme », raconte le médecin. La doctoresse, qui se faisait insulter, a quitté la pièce de consultation pour se réfugier dans la salle des infirmiers. « Je suis alors intervenu pour calmer les choses. J’ai demandé au couple de s’assoir et j’ai dit à l’époux : ‘Asize mo pou get ou madam’ », poursuit le jeune médecin. C’est alors que l’époux lui a lancé : « Ki to ete twa ? To protez to koleg ? », poursuit-il. Les deux habitants de Plaine-Verte ont commencé à insulter le médecin : « Ils hurlaient et ont interrompu les activités ».

Entre-temps, le poste de police de la localité a été informé. « Lorsqu’ils ont vu le véhicule de la police, ils ont pris la carte médicale, ont enfourché leur motocyclette et ont pris la fuite. Ce n’est que dans la soirée du jeudi 20 juin que la carte médicale a été retournée au comptoir de l’établissement médical par l’époux », a conclu le médecin.

Une plainte a été enregistrée au poste de police de Plaine-Verte pour cet énième incident de la part de patients envers le personnel de la Mediclinic de la région.

Interrogés par Le Défi Quotidien, plusieurs membres du personnel du même établissement déplorent un manque de sécurité durant la journée. « Il y avait un agent de sécurité qui était posté dans la salle d’attente mais, quelques semaines de cela, il a été transféré sur le parking, car un cas de vol avait été rapporté quelques jours plus tôt », raconte l’un d’eux. Le rétroviseur de la voiture d’un médecin avait été volé, selon notre interlocuteur. En sus, une autre dira : « Il y a un policier qui est posté dans la salle d’attente entre 16 heures et 21 heures, mais, dans la journée, il n’y a ni policier ni agent de sécurité. Certains patients se permettent alors d’insulter le personnel ».

Sollicité, Jameer Yeadally, l’attaché de presse du ministère de la Santé, déplore, quant à lui, « l’attitude des patients » envers le personnel soignant. « Les membres du public doivent comprendre que ces préposés sont là pour leur venir en aide », souligne-t-il. Cependant, il explique qu’il existe d’autres manières de faire si un patient n’est pas satisfait du service qui lui a été offert. « Déposez une plainte auprès du responsable de la Mediclinic et le nécessaire sera fait pour entretenir la plainte du patient », recommande Yameer Yeadally. Par rapport à la demande du personnel de la Mediclinic de Plaine-Verte, « au niveau du ministère, nous allons trouver une formule pour renforcer la sécurité », envisage-t-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !