Live News

La marche du 12 août compromise ? 

Les leaders de l’Entente de l’Espoir de même que Navin Ramgoolam étaient présents sur l’estrade après la marche de protestation tenue le 13 février 2021 à Port-Louis

L’opposition menée par le Parti travailliste (PTr) va-t-elle finalement devoir opter pour une date autre que le 12 août pour la tenue d’une marche citoyenne dans les rues de Port-Louis ? À jeudi, deux facteurs semblaient jouer contre cet événement. D’abord, la force policière, puis la position de Bruneau Laurette sur la date du 12 août. 

Selon Patrick Assirvaden, président du PTr, qui s’est exprimé, jeudi, après avoir rencontré des activistes, associations syndicales et autres forces vives, « il est clair qu’on est en train de tout faire pour annuler notre marche. Nous sommes en train de nous concerter, car nous ne voulons pas faire une marche sans préparation. Nous avons fait notre demande auprès de la police pour la marche depuis le 1er août », a-t-il expliqué. 

Le député du PTr soutient que la police « ‘pe fer enn pake lipoupoul’ ». 

Patrick Assirvaden a d’ailleurs avancé que la police voudrait une nouvelle requête pour l’organisation de la marche du 12 août. « Nous savons que le problème de la police est la tenue de la réunion du Conseil des ministres. Les ministres ont pour habitude d’aligner leurs berlines juste devant le Bâtiment du Trésor. Le Conseil des ministres, c’est le symbole du gouvernement et le peuple n’a plus envie de ce gouvernement », a-t-il déclaré. L’autre problématique de l’éventuelle manifestation du 12 août : la participation de Bruneau Laurette. 

Joint au téléphone le jeudi 4 août, Bruneau Laurette campe sur sa position. « Je suis disposé à participer à la manifestation, à condition qu’elle soit tenue un jour neutre », a-t-il indiqué. Il est donc hors de question qu’il participe à la manifestation si le PTr venait à maintenir la date du 12 août. 

L’inspecteur Shiva Coothen soutient, pour sa part, que la police n’a jusqu’ici pas encore obtenu tous les détails des organisateurs concernant la marche du 12 août. « Il nous faut, par exemple, avoir des détails sur l’itinéraire de la manifestation et le nombre de personnes attendues afin de savoir combien de policiers, il nous faudra déployer », a-t-il déclaré.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !