Live News

À La-Louise : Avinash s'adapte aux normes sanitaires pour relancer son business

Une file indienne attend patiemment devant une vitrine de « dhollpuri » et de « rotis ». Les marquages au sol indiquent la distance physique d’un mètre à respecter entre chaque client. 

Trois hommes servent les clients. « Un sert les dhollpuri et rotis aux clients, l’autre tient la caisse et le troisième se charge de faire respecter la distance physique d’un mètre entre les clients.Ils portent aussi un masque afin de se protéger et de protéger la clientèle », explique Avinash Lalbahadoor, marchand et responsable de son enseigne. 

Cela fait cinq ans que le jeune homme occupe cet emplacement à La-Louise, Quatre-Bornes (à proximité de la Place des taxis). Il indique qu’il a repris le travail le vendredi 15 mai. « Le travail roule à 70% pour l’instant. On attend de voir comment cela va se passer jusqu’au retour à la normale », dit Avinash Lalbahadoor. Il concède que son travail a été affecté pendant le confinement, surtout sur le plan financier. 

« Je compte dix employés et je devais les payer pour qu’ils puissent joindre les deux bouts », dit-il. 
AvinashLalbahadoor indique qu’il prépare lui-même ses « rotis » et « dhollpuris ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !