Actualités

La libre importation des voitures de seconde main du Japon autorisée

L’importation de voitures de seconde main du Japon est désormais autorisée sans aucune restriction. Ainsi en a décidé le ministère de l’Industrie et du Commerce en abolissant le décret émis en 2011, à la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, lequel avait causé d’énormes problèmes de radiation dans plusieurs villes du Japon. Pour éviter tout risque de contamination radioactive, le gouvernement avait soumis à un contrôle strict l’importation de voitures de seconde main, des pièces de rechange et autres accessoires de voitures du Japon. Cette mesure avait fait l’objet d’un arrêté ministériel sous forme de Government Notice, rendant obligatoire à tout importateur la présentation d’un certificat de conformité. Cette décision avait suscité à l’époque une certaine grogne chez les compagnies importatrices de voitures de seconde main et chez les importateurs de pièces de rechange qui craignaient une chute de leurs chiffres d’affaires. Ils avaient dû finalement se soumettre à la décision gouvernementale. Maintenant que la situation est sous contrôle à la centrale de Fukushima, le gouvernement a décidé, plus de quatre ans après l’accident industriel majeur du 11 mars 2011, d’abolir le certificat de conformité et d’autoriser la libre importation des voitures de seconde main et des pièces de rechange du Japon. Cette décision a eu force de loi avec la publication, la semaine passée, de deux arrêtés ministériels, à savoir les Consumer Protection (Control of Imports) (Amendment No 3) Regulations 2015 et les Consumer Protection (Importation and Sale of Second-hand Motor Vehicles) (Amendment) Regulations 2015.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !