Live News

La foire à l’encan reste fermée

Si les foires de légumes peuvent opérer, par contre la foire à l’encan est toujours interdite. Une situation qui exaspère tant les marchands que les planteurs. 

Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association, avance qu’il s’est informé auprès des autorités et a eu la confirmation que la foire à l’encan est toujours interdite. Il a adressé, à cet effet, une lettre au ministère de l’Agro-industrie pour réclamer la réouverture de la foire à l’encan. Il se plaint que faute de pouvoir vendre leurs légumes à l’encan, les planteurs sont à la merci des encanteurs. « Ils sont contraints de livrer leurs légumes à petit prix aux encanteurs et on ne sait pas combien ils les vendent aux marchands vu qu’il n’y a pas de vente à la criée » fait-il ressortir. Il estime que la vente à l’encan va stabiliser les prix des légumes.

Dannysen Coopoosamy, représentant du Front Commun des commerçants de l’île Maurice, lance aussi un appel pour la réouverture de la foire à l’encan. « C’est paradoxal, alors que la foire à l’encan reste fermée, il y a une vente en gros des légumes tous les jours à partir de 2 heures du matin dans un coin de la capitale et qui attire des milliers de personnes » s’insurge-t-il.

Il explique qu’aussi longtemps que l’encan restera fermé, les prix des légumes seront toujours élevés car les marchands sont contraints de les acheter au prix fort. « Les prix des légumes en gros varient chez les différents encanteurs.  Par exemple chez certains le gros piment se vend à Rs 80 le demi-kilo chez d’autres à Rs 150 le demi-kilo. Idem pour les autres légumes. Ce qui explique les prix élevés des légumes sur le marché » fait-il comprendre. Il estime, lui aussi, que la réouverture de l’encan va stabiliser les prix des légumes et sera dans l’intérêt des consommateurs.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !