Actualités

La Fintech avance avec Paris

Pravind Jugnauth

La juridiction mauricienne avance au niveau des technologies financières (Fintech).

Lors d’une cérémonie orchestrée par Pravind Jugnauth, Premier ministre et ministre des Finances, Harvesh Seegolam, directeur général de la Financial Services Commission (FSC) et Robert Ophèle, président de l’AMF, ont signé, le mercredi 5 septembre à Paris, un accord portant sur l’accueil et l’accompagnement des acteurs innovants et le dialogue entre les deux autorités. Cette évènement s’est déroulé en présence d’Emmanuel Cohet, l’ambassadeur de France à Maurice.

Dans le cadre de l’accord signé dans le domaine de la Fintech, la FSC et l’Autorité des marchés financiers (AMF) échangeront des informations sur les tendances en matière d’innovation financière et sur les enjeux de régulation.

Parallèlement, la FSC et l’AMF souhaitent accroître leur compréhension mutuelle de la régulation dans chaque pays. Les deux autorités s’engagent à offrir le même accompagnement pédagogique sur la réglementation applicable aux acteurs venus de l’autre juridiction.

Harvesh Seegolam, directeur général de la FSC, a déclaré : « L’émergence des Fintech a transformé le secteur financier au niveau mondial, et crée de nouvelles opportunités pour le centre financier international de Maurice. Cette coopération mutuelle avec l’AMF permettra une plus étroite collaboration entre nos deux juridictions pour le développement du marché des technologies financières, et permettra aux sociétés opérant à Maurice de bénéficier de nouvelles perspectives d’investissements dans le secteur financier ».

Robert Ophèle, président de l’AMF, a déclaré que ces « deux dernières années, l’AMF a montré son attachement à accompagner l’innovation financière et à renforcer la compétitivité de la place financière de Paris. Ce nouvel accord signé avec la Financial Services Commission s’inscrit dans cette démarche, en cherchant à faciliter le développement des Fintechs françaises à l’international. La coopération entre nos deux autorités offrira des synergies significatives pour les deux marchés et une meilleure connaissance mutuelle des tendances en matière d’innovation ».