Live News

La CTSP revient à la charge sur le dossier des salaires dans le privé

Reeaz Chutoo et Jane Ragoo, syndicalistes.

Les syndicalistes de la Confédération des travailleurs du secteur privé ont, à de nombreuses reprises, réclamé que les salaires des employés dans le secteur privé soient corrigés. Sauf que le gouvernement, à travers le Pay Research Bureau (PRB), a uniquement pris en considération les fonctionnaires en leur allouant une avance de Rs 1 000. « Dan CTSP, nou ena mam di sekter privé, me osi bann mam di sekter piblik. Nou filosofi se ki fode pa ena diskiminasyon ant sekter privé ek sekter piblik. En zanvye 2020, ban anploye sekter piblik pou benefisye Rs 300 konpansasyon ek enn davans Rs 1 000. Sa li konsern ban anploye ki ena enn saler impe pli for ki saler minimum. Afin ki ban travayer sekter prive pa santi zot marzinalize », explique Reeaz Chutoo, président de ce collectif.

D’autre part, un autre point figurait à l’agenda d’une conférence de presse  tenue par  la CTSP, le vendredi 6 décembre, à Port-Louis. Il s’agit d’une discrimination envers les skilled workers qui n’obtiennent, eux aussi, que le salaire minimum, soit le même salaire que des non-skilled workers, explique Jane Ragoo, secrétaire générale de cette confédération syndicale. « Nou salye lintrodiksyon saler minimum. Nou byen kontan ki bann dimoun ki o ba de lesel, koma ban cleaners, zot saler pe vinn Rs 10 200. Sa nou bizwin byen konpran li konsern bann dimoun ki apel bann unskilled worker. Me ena ban sekter kot ena pa kouver par lalwa, nou panse ki pou ena bokou abu. Ban dimoun ki travay dan bann lazans voyaz, salon kwafir, labank, kot enn dokter ouswa dantis. Kot bizwin sertin skills. Sa bann patron la zot ousi zot pe pran dimoun sir baz saler minimum. Li pa zis, bizin koriz enn anomali e definir byen ki saler minimum konsern bann unskilled worker », ajoute Jane Ragoo.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !