Live News

«La CSG s’appliquera à tous les employés à partir du 1er septembre», annonce Padayachy 

« Le régime de la Contribution sociale généralisée (CSG) s’appliquera à tous les employés et employeurs. Et la contribution commencera à partir du 1er septembre 2020 », a annoncé Renganaden Padayachy, ce mardi 4 août. 

Le ministre des Finances intervenait lors du ‘summing-up’ du Finance (Miscellaneous Provisions) Bill 2020, en début de soirée à l’Assemblée nationale.  

« Pour tous les employés qui perçoivent moins de Rs 50 000 par mois, la contribution sera de 1,5 % et 3 % pour les employeurs. Les employés qui touchent plus de Rs 50 000 mensuellement, eux, contribueront 3 % et 6 % pour les employeurs. En ce qui concerne les employés du secteur public, leur employeur, soit l’État, prendra en charge cette cotisation. Le secteur privé ne sera pas discriminé et il ne cotisera pas pour le public », a affirmé Renganaden Padayachy.  

L’un des objectifs du Finance Bill 2020, selon le Grand argentier, est de créer les conditions nécessaires pour le maintien des acquis sociaux obtenus par des Mauriciens à travers des années. Et l’introduction de la CSG, dit-il, demeure une étape majeure pour assurer la durabilité de notre system social. 

« Nous introduisons un nouveau mécanisme, celui de la CSG, pour répondre aux limites à moyen et long termes du National Pension Fund (NPF). Ce fonds, soit le NPF, est depuis des années déficitaire », a souligné le ministre des Finances.  

Renganaden Padayachy a, lors de son allocution, égratigné Xavier-Luc Duval pour avoir qualifié la CSG de « ponzi ». 

« Une trentaine de cas de ponzi avait été suspectés ou détectés alors qu’il était ministre des Finances, à savoir Whitedot, Sunkai qui sont quelques trophées bien accrochés au palmarès de l’honorable », lui a-t-il lancé.  

Pour Renganaden Padayachy, « chacun dans ses propos a amené une pierre supplémentaire à l’édifice de notre reconstruction nationale. Nous sommes tous rassemblés derrière le même objectif, celui de la relance économique, la justice sociale et le développement durable. Car, ce gouvernement n’est pas omnipotent mais bien veillant ». 

Le ministre des Finances a également critiqué les membres de l’opposition qui, selon lui, « passent leur temps à critiquer et vociférer au lieu de venir présenter dans cette Chambre des propositions concrètes. Je ne m’aventure pas dans la mise en scène allant des vidéos sur Tik Tok aux pancartes brandies dans l’hémicycle au mépris le plus total des règlements de cette auguste assemblée. Pourtant, ce sont eux qui tentent de nous faire la leçon. Nous n’avons aucune leçon à recevoir de ceux qui ont été rejetés après le vote de la population ».  

Une croissance positive de 7 % en 2021 

Renganaden Padayachy a fait l’éloge du Premier ministre (PM) pour sa gestion de la crise, découlant de la pandémie de la Covid-19. 

« La façon dont le gouvernement a pris en main la situation sanitaire et économique est en la preuve manifeste. Je crois qu’à cet égard, le leadership du PM doit être reconnu et salué. Grâce à sa vision et son soutien, nous avons pu bâtir un Budget non seulement à équilibre mais qui répond également aux enjeux socioéconomiques, aujourd’hui et demain », dit-il.  

Selon une récente estimation faite au niveau local, poursuit le ministre des Finances, la mise en oeuvre du Budget 2020/21 permettra d’atteindre une croissance positive d’au moins de 7 % en 2021. 

« Cette performance, nous pourrons y parvenir à plusieurs conditions. Le premier sine qua non est le vote du Finance Bill 2020 par cette Assemblée qui va remettre le pied à l’étrier la reprise économique. »  

« Ce projet de loi apporte des modifications dans quelque 70 législations afin de mettre en oeuvre les mesures annoncées dans le Budget 2020-2021. En votant le Finance Bill 2020, nous préservons les emplois, les moyens de subsistance pour les plus démunis. Nous créons les conditions d’une relance économique qui sera souveraine, digitale, inclusive et durable. Grâce à ce projet de loi, nous portons ensemble, devant la Chambre, les bases d’un nouveau champ du possible », a conclu Renganaden Padayachy.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !