Live News

La Competition Commission ordonne à VISA et à MasterCard de baisser leur « interchange fee » sur les cartes de crédit et de débit

VISA et MasterCard ont abusé de leur position de « domination » en fixant des « interchange fees » à 1%. C’est la conclusion d’une enquête menée par la Competition Commission of Mauritius (CCM) qui a été rendue publique ce mardi 13 août. 

La commission affirme que ce taux empêche certaines banques et institutions financières, plus particulièrement celles qui sont de plus petite taille, à fournir des facilités de paiement par carte à des prix moins élevés, aux commerçants. Pour remédier à la situation, la CCM a demandé à VISA et à MasterCard de limiter leur « interchange fee » à un maximum de 0,5% pour les cartes de crédit et de débit. 

A chaque fois qu’un commerçant accepte qu’un client paye par carte de crédit ou de débit, il doit à son tour payer une commission à la banque qui lui a offert le service de paiement par carte. Ce frais est connu comme la « merchant service commission. » Elle est composée de plusieurs éléments : l’un d’eux étant l’« interchange fee » qui peut constituer jusqu’à 79% de la commission. 
Quand un consommateur paye avec une carte de crédit ou de débit, la banque du commerçant (aquiring bank) paye une « interchange fee » à la banque du consommateur (issuing bank). Le montant de la commission demandée au commerçant est largement basée sur le montant de l’ « interchange fee.» Résultat : plus le coût de ce frais est élevé, plus le montant de la commission sera lui aussi élevé. 

L’enquête de la commission a révélé que VISA et MasterCard ont fixé des « interchange fees » entre les « issuing » et « aquiring banks » à travers des accords. Les « interchange fees » ont été fixés à 1%, ce qui pousse les commerçants à payer une commission de 3%. 

Selon l’enquête de la CCM, les frais demandés par VISA et MasterCard limitent la compétition sur le marché et rend difficile la compétitivité face à de grosses pointures telles la MCB et la SBM. 

Les commerçants sont eux aussi limités dans leur choix. L’effet domino veut que au bout de la chaine, les consommateurs sont pénalisés car un certain nombre de commerçants ne veulent pas offrir des facilités de paiement par carte à cause des commissions trop élevées. 

L’enquête de la commission fait suite à une plainte reçue à ce sujet.
VISA et MasterCard ont un délai de 6 mois pour se plier aux ordres de la commission.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective