Législatives 2019

A la Commission électorale : la «colère» de Bumma qui traite Ganoo de «vender»

« Vender…vender… ». C’est ce qu’a crié Atma Bumma, secrétaire général du MP, en direction d’Alan Ganoo, à sa sortie du bureau de la Commission électorale à Port-Louis, ce mercredi matin, 9 octobre.

La Commission électorale a refusé d’enregistrer leur parti en raison de la mise en demeure servie par le président du parti, Alan Ganoo, le lundi 7 octobre, au tandem Jean-Claude Barbier et Atma Bumma. A leur tour, ces deux derniers ont fait pareil mardi par rapport au groupe mené par Alan Ganoo. Les deux groupes revendiquent la paternité et le sigle du Mouvement Patriotique (MP).

Par ailleurs, Atma Bumma a également exprimé sa colère sur l’enregistrement des partis à l’Electoral Supervisory Commission (ESC). Il a indiqué avoir contacté le bureau électoral pour savoir à quelle heure débuteront les enregistrements. Selon ses dires, on l’a informé que l’exercice doit commencer à 10 heures. Cependant, il a expliqué qu’à sa grande surprise, les enregistrements ont débuté ce matin bien avant 10 heures. «C’est extrêmement regrettable et inadmissible. Je suis très en colère», a souligné Atma Bumma.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation