Actualités

La chasse aux indisciplinés : le CEO de la NHDC traque les brebis galeuses

Gilles L’Entêté. Gilles L’Entêté.

Gilles L’Entêté, Chief Executive Officer (CEO) de la NHDC, s’en va-t-en guerre contre quelques « brebis galeuses » de son institution. Ces dernières pousseraient « des employés dévoués » à faire des choses qu’il ne faut pas.

Les membres du personnel de la National Housing Development Company Ltd (NHDC), qui auraient une certaine influence sur ceux qui fournissent un travail impeccable et professionnel, devront s’attendre à des sanctions sévères. Ils risquent d’être remerciés pour mauvaise conduite. Surtout depuis que la direction a eu vent, vendredi dernier, qu’une quinzaine d’employés auraient quitté leur poste à la suite d’un incendie mineur dans le nouveau serveur informatique, valant Rs 27 millions et acquis en octobre 2018. Les employés n’auraient pas repris leur poste malgré les insistances du CEO Gilles L’Entêté, et en dépit du fait que le système avait été réparé.

En février 2015, plusieurs employés avaient été suspendus de leurs fonctions en raison de leur comportement. Ils ont ensuite repris leurs postes. « Mais les événements de vendredi pourraient pousser la direction à mener une enquête en vue de sanctionner les fauteurs de troubles », explique un membre de la direction. Il ajoute, sous le couvert de l’anonymat, que « les conditions de service des employés ont été améliorées depuis environ quatre ans et ils ont tous perçu des augmentations et des arrérages en temps et lieu. »

Sanctions

Le Défi Quotidien a adressé un courriel, lundi, à la NHDC, pour obtenir la nouvelle grille salariale des employés et les arrérages perçus en mars. Un cadre nous a répondu que de telles informations sont « confidentielles ». Le CEO Gilles L’Entêté, a été sollicité. Il a confirmé que la NHDC « compte  une petite minorité de brebis galeuses » et a ajouté que ceux « trouvés coupables d’indiscipline seront sanctionnés ».

Gilles L’Entêté a ajouté : « l’institution organise  des ateliers de formation et des sessions de team building à l’intention de ses employés. La NHDC, poursuit-il, s’attend à ce que ses employés assument pleinement leurs responsabilités. »

Invité à dire si des sanctions sont à prévoir contre ceux qui auraient quitté leur poste, le CEO a répondu : « Bien sûr que oui. Sachez qu’aucune donnée informatique n’a été endommagée ou perdue après la panne du système. Tout fonctionne correctement », indique-t-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !