Live News

Kitchen Battle : Umair Mungloo se qualifie pour les quarts de finale

Un oubli culinaire de la part de Chitrasing Sewraj Thakooree a joué en faveur d’Umair Mungloo dans le troisième épisode de Kitchen Battle. Même si le goût était absent de son plat principal et de sa boisson, Umair Mungloo a fait preuve de créativité. L’épisode était diffusé à 20 h 45, le samedi 13 août, sur la page Facebook Defimedia.info, ainsi que la chaîne YouTube de TéléPlus. Kitchen Battle est organisé par le Défi Digital et TéléPlus, en collaboration avec TBL Quality Brands et Island Meat Distribution. 

Publicité

Deux univers culinaires se sont affrontés lors du troisième épisode de Kitchen Battle, le samedi 13 août. Chitrasing Sewraj Thakooree, 37 ans, est habituée à la cuisine traditionnelle. Umair Mungloo, 24 ans, a lui une expérience dans la restauration internationale. Ce dernier a affiché sa confiance, alors que son adversaire avait visiblement le trac. 

Ils ont été présentés par Ashvin Pothano. Le vloggeur est plus connu comme PothaKnows. Il a ensuite annoncé les deux membres du jury. Le chef Avinash Cheenatur compte plus de 20 ans d’expérience à Maurice et à l’étranger. Yovissen Parasuraman, ou Yovi Cooks sur les réseaux sociaux, est un passionné de pâtisserie. Il a aussi un restaurant familial dont la spécialité est les fruits de mer. 

« Le goût est primordial, tout comme la présentation, l’innovation et la texture », explique le chef Avinash Cheenatur. Yovissen Parasuraman ajoute que la créativité est un autre facteur à considérer pour départager les candidats.

J’étais stressée pendant les dix dernières minutes car je n’avais pas encore terminé certaines choses. Mais j’y suis arrivée»

Ils ont 90 minutes pour préparer un plat et une boisson. Un « battle basket » contenant quatre ingrédients leur est imposé : le riz La Jawab, le thé noir de Lipton, le beurre Elle & Vire et l’ourite d’Oceamer. « Ce sont des produits avec lesquels on travaille tous les jours », confie Chitrasing Sewraj Thakooree. Umair Mungloo avance, lui, que l’ourite est un produit compliqué à travailler. 

Les deux candidats ont également quatre minutes pour s’approvisionner en d’autres ingrédients dans le « pantry » et ils ont aussi à trouver l’ingrédient mystère. Ils s’attardent sur le stand de TBL Quality Brands, Eagle Brand et Jardins de Médine notamment. 

Chitrasing Sewraj Thakooree  décide de préparer un salmi d’ourite accompagné de riz au tamarin et un cocktail. Cette boisson serait à base de thé noir, pêche et papaye. Elle cuisine souvent l’ourite. « Mais je vais préparer le salmi d’ourite pour la troisième fois. D’habitude, je prépare l’ourite safranée ou la daube d’ourite », dit-elle au jury.

Umair Mungloo, pour sa part, choisit d’élaborer de l’ourite grillée, du beurre d’ail, de la purée de pomme de terre et un jus de pomme contenant des sphères faites à partir du « brède gondole ». Ce Food & Beverages Manager fait ressortir qu’il va essayer de travailler sur une seule plaque à induction. Il est un habitué du grill « teppanyaki ».  

Oubli

Umair Mungloo adopte un travail méthodique. Mais au bout de 28 minutes dans la compétition, il constate qu’il a oublié de prendre le sucre, ingrédient principal de sa boisson. Il souhaitait faire un siro kann. Quant à Chitrasing Sewraj Thakooree, elle a du mal à trouver ses repères. « Pa pe truv paspire. »

Le goût est primordial, tout comme la présentation, l’innovation et la texture»

En conversation avec Ashvin Pothano, Umair Mungloo confie que la « battle » est rude, contrairement à ce qu’il pensait. « Je m’attendais à ce que Kitchen Battle soit un défi ardu », fait savoir, pour sa part, son adversaire. 

Ensuite, le jury procède à un tour des deux tables de travail. Il commence avec Chitrasing Sewraj Thakooree. « Je trouve que le riz au tamarin se marie parfaitement avec le salmi d’ourite », partage le chef Avinash Cheenatur. Yovissen Parasuraman est, lui, intrigué par l’association papaye - pêche dans le cocktail. 

« Mo santi brile », lance tout à coup le chef Cheenatur. Chitrasing Sewraj Thakooree montre des signes d’hésitation. « Les graines de moutarde brûlent et auront un goût amer. Ko’nn zwe ar dife », conseille le chef. La candidate décide de refaire sa préparation. 

Pendant ce temps, Umair Mungloo est concentré sur les sphères de « brède gondole ». Il prélève le jus à l’aide d’une pipette et met les gouttelettes dans un verre d’huile. « C’est une technique difficile à maîtriser. Je trouve cela impressionnant. C’est là qu’on voit le contraste entre une cuisine créative et une cuisine traditionnelle », souligne le chef Avinash Cheenatur. Yovissen Parasuraman salue lui aussi l’innovation du candidat. 

Toutefois, Umair Mungloo note que ses billes sont devenues plus grosses que ce qu’il avait imaginé. Il ne reste alors que 15 minutes. Il met un œuf à bouillir et n’a pas encore grillé l’ourite. Le trac monte d’un cran. Entre-temps, Chitrasing Sewraj Thakooree verse du Cidona dans le cocktail. 

Durant les cinq dernières minutes de la « battle », les candidats bénéficient de 45 secondes pour chercher d’autres ingrédients. Chitrasing Sewraj Thakooree reste pour terminer son assiette. Umair Mungloo en profite et se rue vers le « pantry » pour prendre le sucre. 

Avec les mains tremblantes, il verse le jus dans les verres dans les dernières dix secondes. Chitrasing Sewraj Thakooree a pu maîtriser ses émotions et peaufine sa présentation. 

À l’issue des 90 minutes, Umair Mungloo indique que son assiette devait être composée de quatre éléments. Il n’y en a que trois. « Je n’ai pas pu faire le houmous à partir du pois chiche », concède-t-il. 

« J’étais stressée pendant les dix dernières minutes, car je n’avais pas encore terminé certaines choses. Mais j’y suis arrivée », dit Chitrasing Sewraj Thakooree. 

kitchen

Dégustation

Le jury goûte d’abord le plat d’Umair Mungloo. « Je ne vois pas en cela un plat principal. La portion est minime. Cependant, il y a de la créativité. Pour les billes de ‘brède gondole’, tu as fait un effort mais elles manquent de goût », explique le chef Avinash Cheenatur. 

Le visage du candidat se crispe et il tente de se justifier. Yovissen Parasuraman fait remarquer, lui aussi, que la portion est insuffisante pour une personne et que le jus est fade. Il apprécie toutefois la purée de pomme de terre.  

Chitrasing Sewraj Thakooree a, elle, oublié d’utiliser le beurre dans sa préparation. Le beurre était l’un des quatre ingrédients imposés. En revanche, le chef Avinash Cheenatur apprécie le riz au tamarin et le « brède gondole ». Yovissen Parasuraman fait savoir qu’il ne mange pas les plats épicés, mais qu’il a apprécié la dose d’épices dans la préparation. 

Même si le chef trouve le jus rafraîchissant, il conseille à la candidate de mieux travailler la présentation et de miser sur l’innovation. Yovissen Parasuraman abonde dans le même sens. Il ajoute que l’association pêche-papaye plaît à ses papilles. 

Si le jury a trouvé que le plat de Chitrasing Sewraj Thakooree était savoureux, c’est Umair Mungloo qui est désigné gagnant de cette « battle » du samedi 13 août car son adversaire ne s’est pas servi d’un ingrédient imposé. « Nous devons respecter les règles du jeu », fait ressortir le chef Avinash Cheenatur. 

La candidate n’a pu retenir ses larmes.

Rendez-vous pour le 4e épisode

Le(a) gagnant(e) de Kitchen Battle remportera deux billets d’avion offerts par Air Mauritius et d’autres cadeaux offerts par les sponsors. Le quatrième épisode sera diffusé ce dimanche 4 août à 20 h 45. Vassou Murdamoothoo sera face à Carleen Tse Rai Wai. Kitchen Battle est à suivre sur la page Facebook Defimedia.info, ainsi que sur la chaîne YouTube de TéléPlus. Les faits saillants des 3e et 4e épisodes seront diffusés sur les mêmes plateformes, les lundi 15 et mardi 16 août. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !