People

Khesika et son ‘Moments of Handicraft’ : une carte de souhaits lui ouvre les portes du bonheur

Khesika Khesika ne s’attendait pas qu’une carte de souhaits qu’elle a faite pour son petit cousin allait lui ouvrir les portes de l’entrepreneuriat.

Khesika Budreika a eu l’idée un jour de faire une carte de souhaits pour son petit cousin à l’occasion de la fête des Mères. Sans le savoir, elle a jeté la base de « Moments of Handicraft », une microentreprise qui produit des cartes de souhaits personnalisées.

Parfois, le hasard arrange bien les choses. Ce n’est pas Khesika qui nous dira le contraire. Cette habitante de Pailles ne s’attendait pas qu’une carte de souhaits qu’elle a faite pour son petit cousin allait lui ouvrir les portes de l’entrepreneuriat. « C’était pour la fête des Mères, j’ai fait une carte pour mon cousin qui l’a montrée à son institutrice. Sans m’attendre, cette dernière m’en a commandé une cinquantaine. C’est là que tout a commencé, il y a trois ans », explique-t-elle.

Aujourd’hui, elle a plein de commandes pour les baptêmes, mariages, anniversaires et autres occasions et envisage même d’agrandir son business. On a rencontré la jeune femme à une récente exposition-vente organisée conjointement par le National Women Entrepreneur Council et Landscope Mauritius au Port-Louis Waterfront. À ce jour, elle a pris part à une quinzaine d’expositions à travers le pays.

Diplômée en Interior Design depuis 2011, Khesika affirme avoir postulé en vain à plusieurs postes et, en attendant de trouver un emploi, elle a meublé son temps en faisant des cartes de souhaits. « C’est une passion qui m’anime depuis ma plus tendre enfance », dit-elle. Elle nous confie qu’à l’époque elle faisait de petites cartes de souhaits pour faire plaisir à ses proches et que l’idée de les commercialiser un jour ne l’a jamais effleurée. « C’est après la commande passée par l’enseignante de mon petit cousin pour la fête des Mères que j’y ai songé sérieusement. Cependant, j’ai tenu à travailler sur mes propres créations », poursuit-elle. Elle explique qu’elle fait beaucoup de recherches pour stimuler davantage sa créativité.

Elle est aussi aidée par sa sœur qui est designer. Parmi ses créations « Zwayé zaniversaire » une carte d’anniversaire en créole et qui est très appréciée par des Mauriciens. « À travers cette carte, j’ai voulu valoriser notre langue nationale », explique-t-elle. Elle précise qu’à travers ses travaux, elle veut aussi faire revivre la culture des cartes de souhaits traditionnelles qui se meurent graduellement avec des cartes virtuelles sur la Toile. « Certes, une carte traditionnelle n’est qu’un petit bout de carton qu’on envoie à une personne mais elle exprime tout le sentiment qu’on ressent pour elle. Des années après, son message est toujours aussi fort », fait-elle-comprendre. Ce qui ne l’empêche pas de travailler parallèlement sur d’autres commandes telles que des cartes de visite et d’autres petits objets artisanaux.

Graduellement, le petit business est devenu une entreprise familiale. « Maintenant, tout le monde s’y met. Ma sœur m’aide sur le côté design et mon père s’occupe de la livraison des commandes dans les commerces et de l’achat de matériels », dit-elle.

Khesika est enregistrée auprès du National Women Entrepreneur Council qui, selon elle, lui apporte tout le soutien nécessaire notamment au niveau du marketing de ses produits. Elle a de plus eu l’occasion de suivre des cours de leadership, du costing et comment se faire des clients.  Elle avance que grâce à la foire des femmes entrepreneures que cet organisme organise régulièrement. Elle a l’occasion non seulement de faire connaître ses produits mais aussi de remplir son carnet de commandes. Elle n’est pas prête d’arrêter en si bon chemin.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !