Défi Zen

Keshav Surya Ramtohul : un deuxième Mauricien au Mr Asian International

keshav Keshav Ramtohul, 23 ans, patient et persévérant.

Keshav Surya Ramtohul participe actuellement au Mr Asian International à Thaïlande. Il est le deuxième Mauricien à défendre le quadricolore à ce concours de beauté. Le 9 février, il a terminé en troisième position au Mr Face of Western Australia. Après une période difficile, il réalise ses rêves graduellement.

À 23 ans, Keshav Ramtohul récolte les doux fruits de sa patience et de sa persévérance. Le samedi le 9 février en Australie, il figurait parmi les six finalistes de Mr Face of Western Australia et a pris la troisième place à l’issue de la grande finale.

Ce natif de Mare-La-Chaux se dit heureux car il se rapproche de son rêve : celui d’être un modèle célèbre. Keshav Ramtohul est aussi parmi les finalistes de Mr Asian International. La finale est prévue pour le lundi 25 février. Moment que ce dernier attend avec beaucoup d’impatience. Avant d’y arriver, il a fait face à beaucoup de difficultés.

En terminant sa scolarité au Professor Basdeo Bissoondoyal College à Centre-de-Flacq, Keshav n’avait pas obtenu de bons résultats au Higher School Certificate (HSC). « J’étais conscient que je ne détenais pas une base solide. Je voulais quand même me rendre en Italie où sont installés certains de mes proches. Au même moment, le manager de l’entreprise où travaille ma mère me conseille de tenter plutôt ma chance en Australie. Sentant que je pouvais y réaliser mes rêves, j’avais ainsi entamé mes démarches », relate-t-il. Cela fait quatre ans et demi depuis que Keshav s’est envolé vers l’eldorado.

D’où tient-il ce goût pour la tenue vestimentaire ? Keshav remonte dans ses souvenirs et précise que sa mère a toujours été très belle et talentueuse. « Malheureusement, elle n’a pas eu l’opportunité de faire ce qu’elle aimait. Car, elle s’est consacrée plutôt à sa famille. À l’époque, la fille n’avait pas souvent son mot à dire. Elle obéissait. » Cependant, Keshav se remémore que « depuis que je suis petit, ma mère veille à ce que je sois bien habillé. C’est ainsi que j’ai développé une passion pour la mode ». En revanche, son père, policier, le protégeait des dangers. « Durant toute mon adolescence, je devais suivre ses règles. Ayant vu beaucoup de jeunes emprunter le mauvais chemin, il ne voulait pas que je tombe dans le côté obscur de la vie. »

Durant sa première année en Australie, Keshav étudie le Project Management and Building Construction. Après son diplôme, il entame des études en Management & Leadership et enchaîne avec plusieurs boulots pour payer ses cours et subvenir à ses besoins. C’est ainsi qu’à Perth, il a exercé comme cleaner et Car Detailer au Diesel Motor Mercedes-Benz à Carrington Western Australia.

Il enchaîne avec plusieurs boulots pour payer ses études.»

Par ailleurs, l’envie de faire ses premiers pas dans le mannequinat s’accentue. « À Maurice, j’hésitais à le faire. Mais, c’est ma mère uniquement qui m’encourageait. J’ai même essayé d’intégrer une agence de mannequinat mais ma candidature a été rejetée et j’ai eu le cœur brisé. » Ce dernier ne se laisse pas décourager. En 2014, il a participé au concours de beauté ‘Roi d’été’. « J’ai essayé et j’ai beaucoup appris de cette expérience », se souvient Keshav qui a une ceinture noire en Jiu-jitsu. Il apprend les techniques en regardant la télévision. Il s’inspire des stars telles que David Beckham, Christiano Ronaldo et Hrithik Roshan. Son idole est toutefois le modèle britannique, David Gandy.

Premier pas sur la scène

Il étoffe son portfolio et le partage sur une application dédiée aux jeunes aspirants. Une agence gérée par une Congolaise ne tarde pas à prendre contact avec Keshav. Elle se présente comme Helen Shaw. « Elle m’a donné l’opportunité de participer au Melbourne Cup Fashion Show 2016. C’est ainsi que j’ai effectué mon premier pas dans l’univers du mannequinat en Australie. Elle a trouvé que j’avais du potentiel. Par la suite, j’ai eu l’occasion d’enchaîner avec des campagnes publicitaires. Finalement, je suis devenu son assistant et je l’aidais dans l’organisation des évènements avant de devenir ‘trainer’ », raconte notre interlocuteur.

Puis, l’occasion de participer au Mr Face of Western Australia s’est présentée. Au même moment, il est invité à représenter Maurice au Mr Asian International. « Peu de gens croyaient en mes capacités. Aujourd’hui, je suis fier de mon parcours. J’ai encore du chemin à faire », conclut Keshav.

Outre le mannequinat, Keshav Ramtohul aime aussi danser et jouer au foot.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !