Live News

Kavy Ramano : «Enn prose en kour pa baze komanter lor Facebook (...)»

« ‘Enn prose en kour pa baze lor emosyon, komanter lor Facebook, lartik de press, bann gran analiz de bann pseudo exper. Enn kes li baze lor ban fe.’ Dans un procès judiciaire, que ce soit au criminel ou au civil, il y a des tests d’admissibilité qui doivent être effectués. Il faut apporter des preuves, entre autres. 'Nou bizin rann nou a levidans' », a déclaré Kavy Ramano, ce jeudi 10 septembre, à sa sortie du tribunal de Mahébourg. 

Le ministre de l’Environnement intervenait après que le bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) a abandonné les accusations de « culpable omission » déposées par l'activiste social, Bruneau Laurette dans sa Private Prosecution qu'il intentait aux ministres Kavy Ramano et Sudheer Maudhoo sur le dossier MV Wakashio.  

« Hier, l’avocat de Bruneau Laurette, Me Sanjeev Teeluckdharry est venu avec une motion demandant le renvoi de la séance d’aujourd’hui. Mon avocat, Me Kannen Colunday a fortement objecté à cette manœuvre. ‘Parski nou konsidere pou enn parti ki fin instrwir enn Private Prosecution, aster pe servi enn taktik dilatwar pou report enn seans azordi.’ On condamne cela fermement et on a demandé à ce que le DPP prenne un stand au plus vite dans cette affaire », a souligné Kavy Ramano.  

« La dernière fois, Mes Teeluckdharry et Adrien Duval avaient salué l’indépendance du DPP. Ils avaient déclaré que le DPP a agi ‘without fear’. Je dirai le même que le DPP a agi ‘without fear’ », a lancé le ministre de l’Environnement.
   
Aux dires de Kavy Ramano, le pays a traversé une crise environnementale sans précédent. « Je demande que le pays retrouve sa sérénité, la paix et que nous puissions avancer ensemble », a conclu le ministre.  

Maudhoo : « Le DPP a agi dans les paramètres de la loi » 

Le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, pour sa part, dit « avoir confiance en la justice ». « Le DPP a agi dans les paramètres de la loi ».  

Rappelons que dans sa Private Prosecution, déposée le lundi 17 août, Bruneau Laurette reproche aux deux ministres de n’avoir pas « protégé » le territoire mauricien dans le sillage du naufrage du Wakashio sur les récifs de Pointe-D’Esny, le samedi 25 juillet.

Selon lui, le ministre de l’Environnement et celui de la Pêche n’ont pas pris les mesures « appropriées » pour empêcher le déversement d’huile dans les lagons du Sud-Est de l’île. 

Durant la reprise de l’affaire, aujourd’hui, le bureau du DPP a déposé une motion de «discontinuance of proceedings» dans la Private Prosecution de Bruneau Laurette. Selon le représentant du State Law Office, Me Medhaven Armoogum, «evidence submitted to the office of the DPP does not pass the conviction test». 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !