Live News

Karuna et Melissa Veerapen, fondatrices de Kotpiale : «Tout changement nous donne la chance de nous réinventer»

Les sœurs Karuna et Melissa Veerapen, fondatrices de Kotpiale, marque bien de chez nous et qui est encrée dans l'Adn mauricien, ont su se forger un nom dans l'univers des marques locales. Ces deux femmes entrepreneures qui n'ont pas froid aux yeux se sont diversifiées pendant le confinement. Récit...

La compagnie Kotpiale est fondée par deux sœurs Karuna et Melissa Veerapen en 2015. Elles ont commencé par vendre leurs produits sur les réseaux sociaux et dans les marchés avant d'ouvrir l'année dernière leur magasin à Rose-Hill et lancer il y a deux mois leur site web. Un «success story», fruit de l'acharnement de ces deux partenaires en affaires qui partagent la même vision et la même passion pour l'entreprenariat. 

Kotpiale commercialise principalement des vêtements et accessoires aux designs originaux sur lesquels sont inscrits des phrases bien de chez nous.

Karuna a choisi de mettre les deux pieds dans la compagnie alors que Melissa travaille en parallèle à plein temps dans une boîte de publicité.

«Nos créations sont très conceptuelles et tout est fabriqué localement sur notre 'laterre mama moris'», confient les sœurs Veerapen qui croient fermement que chaque Mauricien a un talent. «S'ils savent puiser de ça ils pourront en faire leur gagne-pain.» 

Savoir rebondir en situation de crise demande réflexion et créativité et ces deux femmes entrepreneures n'en manquent pas.  «Lorsque le confinement a été prolongé nous avons été forcée à nous réadapter à la situation», explique Karuna. 

Les deux sœurs en ont donc profité pour mettre de l'ordre dans les documents administratifs de l'entreprise, ça leur a aussi permis de prendre du recul pour mieux s'organiser pour les mois qui viennent. Elles se sont aussi attelées à sensibiliser leurs abonnés en leur incitant à «Asiz Lakaz». 

«Nous restons positives car tout changement nous donne la chance de nous réinventer», disent les deux soeurs. Elles ont donc mis en place un concept de masques lavables avec des illustrations de paysages mauriciens. Leurs projets ont été relégués au second plan pour le moment et ce qui devait leur servir de tissus ont servi  à la fabrication de masques. 

Le design des tissus avait été confectionné par Mélissa dans le cadre d'un autre projet et c'est Karuna qui est derrière la machine-à-coudre.

«Pour rebondir, nous avons aussi beaucoup misé sur notre présence sur les réseaux sociaux. Maintenant que la poste travaille, nous postons des masques, des protective 'gowns' et d’autre produits.»

Par chance, les deux sœurs ont réussi à lancer leur site Web avant le confinement ce qui leur facilite aussi les choses pour les commandes. «L’avenir des entrepreneurs s’annonce mal pour ceux qui n’ont pas la volonté de faire un effort. Il y a une solution à tout problème, il suffit de trouver la bonne stratégie pour que nos entreprises restent  ouvertes», concluent-elles. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !