People

Kapil Ramnarain : le spécialiste de la gastronomie indienne

Des ‘pani puri’ aux ‘punjabi samoussa’ en passant par les ‘dahi papri’ ou encore les ‘sev puri’, ses snacks donnent à votre palais le goût d’un voyage à travers les mille saveurs de l’Inde. Depuis cinq ans, Kapil Ramnarain s’est lancé dans la cuisine indienne. Aujourd’hui son entreprise, Pani Puri Masti, est une référence.

sev puri

«Nous sommes spécialisés dans la préparation des ‘chaat’, c’est-à-dire tous les snacks indiens tels que les pani puri, samoussa, dahi puri et bhel puri, entre autres », explique Kapil Ramnarain, le directeur de Pani Puri Masti. Cependant, au fil des années, l’entreprise s’est diversifiée dans d’autres plats, notamment les ‘thaali’, des plats complets pour un mariage et des gâteaux indiens sucrés.  L’entrepreneur précise toutefois que Pani Puri Masti reçoit des commandes uniquement en ligne ou par téléphone. « Nous n’avons pas un restaurant où les clients peuvent venir manger, dit-il.  Nos snacks sont préparés avec soin dans une cuisine spécialement aménagée dans notre maison à Vacoas. »

L’idée de se lancer dans cette activité est venue au hasard. « Ma famille et moi nous sommes partis à la foire internationale indienne qui se tient chaque année à Mer-Rouge et nous avons vraiment apprécié les pani-puri que nous avions dégustés. Ensuite, nous avons essayé de les cuire à la maison et on a posté le résultat sur Facebook. En deux jours seulement, nous avons reçu 3 000 ‘likes’ », confie Kapil Ramnarain. 

Vu l’engouement pour ce produit, il décide d’investir dans la production et l’emballage pour la livraison. Par ailleurs, après avoir vécu huit ans en Inde, il dit avoir déjà une connaissance de la gastronomie indienne. « Mes amis indiens m’ont beaucoup appris sur les différentes préparations. » Aujourd’hui, ses clients sont non seulement des particuliers, mais aussi des corporates, des écoles et des hôtels, entre autres. 

L’entrepreneur a un projet à cœur : ouvrir un restaurant dans la région de Vacoas. « Suite au nombre de commandes qui ne cessent d’augmenter, j’estime qu’un restaurant sera plus approprié pour servir nos clients. Toutefois, ce sera une enseigne qui sortira de l’ordinaire. Les clients ne seront pas confinés à l’intérieur. On adoptera plutôt le concept de ‘Open Restaurant’ avec des cuissons en live, en plus de proposer d’autres spécialités indiennes. » 

Pani Puri Masti reçoit des commandes sur sa page Facebook en ligne ou par téléphone.
                                                                       Pani Puri Masti reçoit des commandes sur sa page Facebook en ligne ou par téléphone.

Les prix pratiqués 

• Pour les snacks, il faut compter une moyenne de Rs 60 pour un sachet de cinq pièces.  
• Le ‘thaali’, comprenant des légumes, viandes, riz, etc., se vend entre Rs 200 et Rs 350. 
• Le prix des gâteaux indiens sucrés varie entre Rs 8 et Rs 12 la pièce, dépendant de la variété.
• Pour la livraison, les frais varient en fonction de la distance. Par exemple, dans la région de Vacoas et Ébène, la livraison est gratuite pour un minimum de 10 ‘thaali’. En revanche, pour une livraison à Flacq, il faut compter Rs 300 pour les frais de transport.

Équilibre entre le travail et la famille 

Marié et père de deux enfants, Kapil Ramnarain dit s’efforcer de trouver une juste balance entre la famille et le business. « Tous les jours, je me lève dès 4 heures du matin et je travaille jusqu’à fort tard dans la nuit, précise-t-il. Au début, je n’imaginais pas que ce serait aussi difficile, mais avec le temps, on arrive à s’organiser. Je suis chanceux d’avoir le soutien incontournable de ma femme et l’aide de mes enfants et de mes neveux et lorsqu’il y a de grandes commandes, nous mettons tous la main à la pâte. » 

Pour lui, il n’y a pas de jour de congé dans ce business. « Les clients sont très exigeants et il faut toujours assurer la qualité des produits – on ne les prépare jamais en avance, car ils doivent être frais.»  
 

Jouer Mega Millions