Economie

Kamini Missry-Luchooa vit de ses créations

Kamini et sa fille Hena, lors d'une récente exposition au Port-Louis Waterfront.

Couturière de formation, Kamini Missry-Luchooa a changé de cap pour devenir confectionneuse de poupées en chiffon et autres objets artisanaux. Une transformation qui vaut son pesant d'or. 

Comme couturière, Kamini a confectionné les plus beaux vêtements pour sa clientèle et avait un carnet de commandes chargé. Rien ne présageait qu'un jour, elle allait s’arrêter en si bon chemin. 

La finalité d'une artiste est de pouvoir gagner sa vie tout en proposant des produits de qualité.
La finalité d'une artiste est de pouvoir gagner sa vie tout en proposant des produits de qualité.

A-t-elle pensé qu'elle allait transformer sa vie quand elle a fabriqué un jour, une tortue en velours ? Elle la montra à sa sœur, artisane de formation, qui l'encourage à aller de l'avant. 

La jeune femme, qui habite à d’Épinay, Pamplemousses, continua avec la couture tout en fabriquant des poupées en chiffon durant ses temps libres, qu'elle mettait en vente et, graduellement, elle commença à se faire un nom dans le domaine. Sous l'impulsion de sa sœur, elle s’inscrit à la Small & Medium Enterprises Development Authority (SMEDA). L’année 2005 sera le départ d'une nouvelle aventure pour elle.

Impressionnée par ses travaux, la SMEDA lui demande de confectionner quelques poupées  pour le magasin hors-taxe de l’aéroport. Quelque temps après, elle rejoint le National Women Entrepreneur Council (NWEC). Elle a ainsi ouvert la porte de l'entrepreneuriat qui va complètement changer sa vie. Elle abandonne définitivement la couture pour se consacrer à l'artisanat.

Toute une variété de produits faits à la main.
Toute une variété de produits faits à la main.

J’aime développer mon propre style."

Cours en marketing

Au NWEC, les conseils vont l'aider à mieux faire connaître ses produits, dont des cours en marketing, sur l'emballage et la façon de se présenter à un client. « L'importance, ce n'est pas seulement de savoir fabriquer tel ou tel produit, mais il faut aussi qu'il a une valeur marchande, car la finalité d'un artisan c'est de pouvoir gagner sa vie »,  dit-elle. 

Grâce au NWEC, Kamini aura l'occasion de participer à des expositions à travers le pays, lui permettant de se faire connaître auprès de potentiels clients. 

Des 'joujous' faits avec le coeur comme aiment le dire les petits.
Des 'joujous' faits avec le coeur comme aiment le dire les petits.

Aujourd'hui, elle a diversifié ses produits, avec notamment des travaux faits à la main. On y trouve différents modèles de poupée en chiffon, dont les fameuses danseuses de séga très prisées par les touristes. Elle fabrique aussi des sacs à main et d'autres produits, les uns plus imaginatifs que les autres et disponibles dans le commerce pour la fête des mères. Elle travaille aussi sur des commandes individuelles. « J'aime développer mon propre style  », avance-t-elle. 

Évoquant son travail, Kamini explique que l'artisanat est avant tout un art pour elle. Ce qui explique qu'il faut miser sur la qualité et l'innovation, poursuit-elle. Elle a aussi initié sa fille à l'artisanat.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !