Actualités

Jugé coupable d’escroquerie - Prakash Boolell : «Je vais faire appel du jugement»

L’avocat radié était poursuivi pour avoir escroqué un retraité.

Le verdict a été prononcé, le lundi 20 janvier 2020, en cour intermédiaire. L’avocat radié, Prakash Boolell, a été reconnu coupable d’escroquerie. D’autre part, sa motion pour un arrêt de procès avait été appelée devant la Cour suprême. Le chef juge Eddy Balancy n’a pas agréé à sa requête et a ordonné à ce qu’il se présente devant la cour intermédiaire pour l’énoncé de son jugement.  

Huit ans après les faits, le jugement dans le procès intenté à Prakash Boolell a finalement été prononcé. L’avocat radié a été jugé coupable d’avoir escroqué un retraité de la somme de Rs 130 000. Délit commis le 3 mai 2012 à Quatre-Bornes. Prakash Boolell avait plaidé non coupable et assurait sa propre défense. 

Suite à l’énoncé du verdict, l’accusé a informé la cour qu’il retiendra les services d’un avocat pour les plaidoiries. L’affaire a été ajournée au 27 janvier 2020. 

D’autre part, l’assistant surintendant de police Bhavesh Lalljee a informé la cour que l’accusé devra donner ses empreintes digitales dans le but de vérifier s’il détient un casier judiciaire. La cour a ainsi ordonné à ce que Prakash Boolell donne ses empreintes digitales à la police. 

« Bizin fer apel…», a déclaré Prakash Boolell à la presse après avoir accompli cet exercice. 

« Heureusement qu’il y a la Cour suprême et le Privy Council », dit-il. Il a de nouveau catégoriquement réfuté les allégations formulées à son égard dans le cadre de cette affaire. Il a déploré le fait que malgré son insistance pour qu’un témoin vienne déposer en sa faveur, rien n’a été fait. « Ceci est contre la Constitution. Il y a eu beaucoup d’irrégularités dans ce procès », affirme l’avocat radié. 

Témoignage convaincant

D’après l'acte d'accusation, Prakash Boolell a fait croire au retraité que la banque avait décidé de lui verser Rs 12,7 millions de dommages à la suite d’un procès en réclamation déposé contre la banque. Le retraité a alors remis Rs 130 000 à Prakash Boolell, croyant que cette somme servirait à régler les frais de justice. 

Dans leur jugement, les magistrats Niroshini Ramsoondar et Raj Seebaluck déclarent avoir retenu le témoignage du retraité Moojmil Dookhy sans aucune hésitation. Ce dernier avait déposé de manière convaincante en cour et son témoignage n’a pas été contesté, disent les magistrats. Ces derniers ajoutent qu’il est tout à fait clair que Prakash Boolell s’est astucieusement impliqué dans cette opération d’escroquerie, profitant de sa connaissance de longue date avec le retraité et notant que ce dernier s’attendait à conclure avec succès le litige avec la banque. 

D’autre part, les magistrats ont souligné que l’authenticité des courriers électroniques échangés entre le déclarant (Moojmil Dookhy) et Prakash Boolell n’avait pas été contestée. Moojmil Dookhy avait, par le biais de son fils, échangé des emails avec l’avocat radié car il réside en Angleterre. Le fils du déclarant n’avait pas pu être appelé ni en tant que témoin de la poursuite ni pour la défense, car il ne se trouve pas à Maurice. 

Par ailleurs, les magistrats n’ont pas manqué de faire ressortir, dans leur jugement, les diverses motions formulées par Prakash Boolell au cours du procès. Et que ce dernier avait finalement fait ses plaidoiries après plusieurs tergiversations.

Énième motion de Prakash Boolell 

L’avocat radié avait eu recours à la Cour suprême pour formuler une énième motion avant l’énoncé de son jugement. Il avait réclamé de cette instance un arrêt de procédure dans le sillage de son procès devant la cour intermédiaire. Il avait aussi réclamé les procès-verbaux de son procès en cour intermédiaire. Le 20 janvier 2020, le chef juge Eddy Balancy n’a pas agréé à sa demande d’arrêt du procès et a ordonné à ce que l’avocat radié se présente, le lundi 20 janvier 2020,  devant la cour intermédiaire. Par ailleurs, l’affaire a été renvoyée au 27 janvier 2020.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !