Live News

Joyram transporté d’urgence en clinique : les membres du comité de soutien «indignés» 

Son état de santé « inspirant de vives inquiétudes », le gréviste, Nishal Joyram, a été transporté d’urgence dans une clinique privée ce mardi 6 décembre.

C’est peu après 15 heures qu’une ambulance a été dépêchée pour le transporter, de la place Cathédrale où il tient sa grève, à la City Clinic. 

L’état de santé de l’enseignant s’est détérioré, au 22ᵉ jour de sa grève de la faim contre la cherté des carburants, selon le comité de soutien.

Mais, le gréviste ne veut pas abandonner son combat.

Alors qu’il était sur une civière, l’enseignant devait lancer ceci à notre journaliste, Al Khiz Ramdin : « Je reviendrai pour poursuivre ma grève... ». 

Ce développement a provoqué des réactions d’exaspération et de colère face à la « sourde oreille » du Premier ministre. Les membres de sa famille ont exprimé leur « indignation ». La sœur du gréviste, présente à la place Cathédrale, n’a pu retenir ses larmes.

Le Dr Vasantrao Gujadhur, qui était au chevet de Nishal Joyram depuis le début, veut attendre les résultats des examens médicaux avant de se prononcer.

Salim Muthy déplore, lui, que le gréviste ait subi des « moqueries ».

L’avocat Rama Valayden qui s’est rendu sur place n’a pas mâché ses mots envers le gouvernement.

Pour sa part, le syndicaliste, Narendranath Gopee, souligne que c’est un « carton rouge» pour le chef du gouvernement.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !