Magazine

Joyeuses Pâques du 15 au 17 mai et du 22 au 24 mai : Virginie Raoul Capdet interprètera le rôle de Julie

Virginie Raoul Capdet Elle a tout quitté à Paris pour s’installer à Maurice.

Dans la vie, elle est professeur de théâtre. Sur scène, elle interprètera le rôle de Julie, ingénue moderne pour la pièce Joyeuses Pâques de Jean Poiret, qui sera présentée par Philippe Houbert et Daniel Mourgues du 15 au 17 mai et du 22 au 24 mai. Rencontre avec Virginie Raoul Capdet sur les planches du Caudan Arts Centre.

Il y a cinq ans, elle a quitté son pays natal, la France, pour venir poser ses valises dans notre île. Derrière elle, elle a laissé dix ans de carrière dans la vente et les finances. Son rêve était de vivre sa passion pour le théâtre.

Aujourd’hui, Virginie Raoul Capdet respire le théâtre. Elle le transmet d’ailleurs aux plus jeunes dans son école de théâtre à Tamarin. En primaire, Virginie s’affirmait déjà sur scène lors des premières initiations. « Le théâtre était une de mes activités préférées. J’aimais pouvoir changer de personnages, inventer des histoires et me transformer physiquement pour me mettre dans la peau des personnages que j’interprétais », raconte Virginie.

Pour réaliser son rêve, la jeune femme a dû toutefois mettre un frein à sa passion pour ses études tertiaires. « Je viens de Perpignan dans le Sud de la France et pour continuer des cours en théâtre il me fallait aller à Paris. » Toutefois, Virginie a opté pour des études commerciales. Et a travaillé dans la vente et les finances pendant une dizaine d’années. Mais, lorsque l’opportunité s’est présentée à elle de venir s’installer à Maurice, elle saisit l’occasion. Ce fut un tournant dans sa vie professionnelle. « Le théâtre me manquait et c’était l’occasion pour moi de me replonger dans ce que j’aimais. » raconte-t-elle.

Dès ses débuts à Maurice, Virginie Raoul Capdet se met à la recherche de tout ce qui pourrait lui permettre de poursuivre sa passion pour le théâtre. Elle fait alors le casting avec la troupe Komiko de « Fami pa contan 4 » et joue le rôle d’Antoinette à côté de Bruno Raya. « C’était une très bonne expérience d’émerger dans le milieu mauricien en jouant dans une pièce en créole. À l’époque, je ne savais pas parler le créole mais la troupe m’a tout appris. Avec Miselaine Duval, nous avons développé des techniques d’improvisation. Je suis restée avec la troupe pendant huit mois. »

Virginie a toujours aimé faire rire. « Je n’ai jamais joué des pièces comiques. Je préfère faire rire plutôt que de faire pleurer les gens. » Elle suit quelques masterclass et joue dans quelques pièces pendant deux ans avec la troupe de Marie-Ange Koenig. En juin de l’année dernière, Virginie a été approchée par Philippe Houbert et Daniel Mourgues pour le casting de ‘Joyeuses Pâques’. « Là encore j’apprends beaucoup, on ne cesse jamais de se dévoiler lorsqu’on fait du théâtre. Chaque expérience nous apporte quelque chose, dans chaque personnage que l’on joue on retrouve une petite part de soi où l’on peut puiser et que l’on peut développer. Après tout, nous avons tous quelque chose de tout le monde, soit à travers le vécu ou la personnalité », confie Virginie. Tous ces aspects lui permettent d’interpréter ses différents personnages. « J’aime la façon de faire de Philippe et Daniel. Ils nous poussent à donner le meilleur de nous-mêmes. » dit-elle.

Dans la pièce ‘Joyeuses Pâques’, Virginie incarne le rôle de Julie, une ingénue moderne qui sait ce qu’elle veut, qui est à l’aise dans toutes les situations et que rien ou presque ne peut la déstabiliser.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor