Live News

Journée mondiale du droit à l’avortement : le débat sur la décriminalisation relancé

La Journée mondiale du droit à l'avortement est observée en ce mercredi 28 septembre. Le débat est relancé sur la décriminalisation. Il reste encore du chemin à faire, selon des acteurs du secteur.

Intervenant sur les ondes de RadioPlus ce mercredi après-midi 28 septembre, Vidya Charan, directrice de Mauritius Family Planning and Welfare Association affirme qu’un millier de femmes se rendent chaque année dans les hôpitaux pour recevoir des soins après un avortement. Ces chiffres qui ont été compilés par la MFPWA démontrent la dangerosité de l’avortement clandestin, explique Vidya Charan.

Selon elle, l’avortement est permis uniquement dans certains cas.

Décès, infections, septicémie ou encore la stérilité, sont les risques qu’encourent une femme qui se fait avorter au noir, déclare pour sa part le Docteur Basdeo Goolub, urgentiste.

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse grâce au cytotec est un fait. Les pharmaciens affirment, eux, que ce produit est contrôlé, vendu sur prescription uniquement en cas de troubles gastro-intestinaux, explique Nitin Kumar Busguth, membre du Pharmacy Council

Plus de détails sur notre « player » plus haut.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !