Live News

Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement: le ministre Avinash Teeluck revient sur les mesures prises pour le secteur culturel

Le ministre des Arts et du Patrimoine culturel

Maurice était représentée par le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, lors d'une conférence en ligne dans le cadre la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. Au cours de cet événement organisé par l'Assemblée générale des Nations Unies, en partenariat avec l'UNESCO, vendredi 21 mai, le ministre a souligné les plans mis en place par le gouvernement afin d'encadrer les artistes en cette période de crise.

Placée sous la thématique « Building back better: towards a more resilient and impactful culture sector, throughout COVID-19 and the Decade of Action », cette conférence a pour but de mettre en lumière le rôle crucial de la culture dans la mise en œuvre des Sustainable Development Goals, ainsi que les défis au sein des industries culturelles et créatives face à la crise sanitaire.

Le ministre Avinash Teeluck est revenu sur le plan d'action post-Covid-19 2020 pour les secteurs de la création et du patrimoine ainsi que le plan de soutien proposés en avril 2021 adressés à différentes catégories d'artistes.

Lors de son intervention le ministre a indiqué que The World Heritage Status a largement contribué à ce que Maurice soit reconnu pour sa riche histoire liée aux esclaves et aux travailleurs engagés. Il a cité les exemples de l'Aapravasi Ghat et Le Morne, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

« Le World Heritage Status of Aapravasi Ghat a conduit à l'élaboration d'un nouveau programme pour la protection du patrimoine à Maurice. D'ailleurs le gouvernement mauricien s'est engagé à protéger et à préserver le paysage culturel du Morne, qui est un symbole fort de la résistance à l'esclavage », a précisé le ministre des Arts et du Patrimoine culturel. Il a aussi pris pour exemple le musée en plein air à Trou-Chenille. « Mon discours restera incomplet si je ne mentionne pas le lancement de la première phase du Musée international de l'esclavage par le gouvernement mauricien situé à côté du site du patrimoine mondial d'Aapravasi Ghat. Il s'agit d'un puissant symbole tangible d'une histoire partagée et d'un patrimoine ancestral commun. » Il a d'ailleurs souligné que ce musée, installé dans l'un des plus anciens bâtiments de l'île Maurice, construit par des esclaves au 18e siècle, traduit l'engagement du gouvernement à sensibiliser le public à cette période sombre de l'histoire partagée avec l'Afrique et à préserver l'héritage culturel qui a donné naissance par le biais de l'héritage des esclaves à la culture mauricienne.

Le développement des secteurs culturels et créatifs est primordial en cette période difficile. « Nous devons initier des mesures et des actions pour rendre le secteur résilient aux chocs afin d'assurer la continuité et la croissance des artistes », a-t-il conclu.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !