Magazine

Journée Internationale de l’Aquarelle à Maurice : flash sur le jeune public mauricien

Pour la cinquième édition de la Journée internationale de l’Aquarelle, la branche mauricienne l’International Watercolor Society (IWS) souhaite toucher le public en général mais surtout les jeunes. Des ateliers d’initiation à l’aquarelle seront organisés et jusqu’au dimanche 1er décembre, on pourra découvrir des artistes professionnels qui animeront divers ateliers gratuits à la Galerie d’Art ANANTA à Pointe-aux-Piments tous les jours 10 à 17 heures

L’aquarelle sera présentée dans sous ses états pendant une dizaine de jours. Cette année et en plus du grand public, elle veut surtout conquérir les jeunes. Pour les passionnés de ce type d’art ou les novices, ce sera l’occasion de découvrir ou s’améliorer à l’occasion de cette journée dédié à l’aquarelle. Chaque année et dans le monde entier, les amateurs et les professionnels d’aquarelle célèbrent la Journée internationale de l’aquarelle le 23 novembre. Cette année encore et pour la cinquième fois, l’International Watercolor Society Mauritius a profité de cette opportunité pour partager le travail de ses membres avec le public. 

Riaz Auladin, président et fondateur de l’IWS souligne que le but initial de cette initiative est de promouvoir l’aquarelle et les artistes auprès du public. « Cette année, il n’y aura rien de nouveau mis à part le fait que nous avons décidé de donner une place importante au public mauricien. Nous désirons principalement toucher la jeunesse. Il est préférable de les initier à l’aquarelle dès leur jeune âge car ils sont patients et ils assimilent les techniques rapidement en étant rigoureux. Plus ils apprennent tôt, plus ils seront fans de l’aquarelle car c’est une technique qui met du temps à être maîtrisée et il est conseillé d’apprendre le plus tôt possible. » 

La place de l’art au quotidien

Il ajoute que le public mauricien reste une cible importante. « Nous voulons que tout le monde goûte à l’aquarelle. De nos jours on parle de l’art à travers divers secteurs dont la cuisine, la décoration, la mode, le maquillage. Cela démontre que l’art a sa place dans le quotidien mauricien. » C’est ce message que le président et fondateur de l’IWS souhaite passer à travers cette journée mondiale et même après. Pendant une dizaine de jours, une quarantaine de peintures issues de plusieurs membres de l’association seront regroupées à travers cette exposition collective.

En plus des trois prix habituels, un quatrième, le « Public Choice Award » sera octroyé. Le public aura donc son mot à dire et sera amené à voter pour la meilleure toile. Trois récompenses seront aussi remises : l’Artiste le plus prometteur, le Meilleur peintre et l’Artiste le plus talentueux. Riaz Aladin fait ressortir : « Ces prix ne sont pas dans le cadre d’une compétition mais plutôt dans le but d’encourager les membres de l’association à donner le meilleur d’eux-mêmes et produire plus d’œuvres d’art. Nous récompensons donc celui qui a proposé le meilleur tableau et celui qui a soumis le plus de tableau de qualité. »

Riaz Auladin indique que cette cinquième édition sera aussi l’occasion de mettre en avant des plus jeunes artistes qui ont rejoint l’IWS cette année. Ainsi ils pourront bénéficier d’un suivi dans leur parcours professionnel mais aussi plus d’opportunité dans leur carrière et avoir la chance de connaître une expérience a l’internationale. « Nous pourrons leur donner un espace pour exposer leur travail et participer à des ateliers sur le plan international. Ils seront entourés de professionnels dotés d’une riche expérience et cela ne peut que leur être bénéfique, explique Riaz Auladin. En décembre, il s’envole pour l’Inde en compagnie de quelques membres de l’IWS s’envoleront pour participer à l’exposition « Olyimpiart ».

Ateliers gratuits : demandez le programme ! 

Tout au long de la semaine, plusieurs ateliers de peinture, dispensés par les artistes, permettront à ceux qui le souhaitent de découvrir la magie de l’aquarelle. Ils pourront ainsi exprimer leurs tendances artistiques. Le samedi 23 novembre, jour de l’ouverture de l’exposition, les artistes se sont retrouvés à la plage de Pointe-aux-Piments pour une session conviviale de peinture en plein air. L’objectif était, encore une fois, d’aller à la rencontre du public. « Nous ne pouvons pas nous contenter de prendre, il faut aussi donner et offrir. C’est la raison principale de notre initiative » conclut Riaz Auladin.

Mercredi 27 novembre : atelier ouvert au public et animé par Frédérique Cerafinn de 14 à 16 heures.

Jeudi 28 novembre : atelier de Dinesh Ramphul ouvert à tous de 10 heures à midi.

Vendredi 29 novembre : atelier dédié aux jeunes et animé par Nazra Emamdee de 10 heures à midi

Samedi 30 novembre : atelier de clôture pour adultes avec Faizal Dilloo de 10 heures à midi. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !