Politique

Journée internationale de la femme - Navin Ramgoolam : «Nous allons venir  avec des lois pour l’emploi des femmes» 

L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a, une fois de plus, fait le procès du gouvernement de Pravind Jugnauth. C’était samedi, lors d’un discours prononcé à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme.

«Un parti politique ne peut se reposer uniquement sur le passé. » C’est ce qu’a déclaré le leader du Parti Travailliste, samedi à Les Salines, à l’occasion des célébrations de la Journée internationale de la femme. Ainsi, il a évoqué une série de mesures en vue de mieux promouvoir le rôle de la femme dans la société mauricienne. Navin Ramgoolam, a particulièrement pris l’exemple de la Suède, qui jouit de bonnes retombées économiques. « La Suède a décidé de mettre la femme au cœur de son économie et c’est ce que nous devons aussi faire », a-t-il affirmé. Ce dernier a ainsi pris l’engagement de proposer des mesures radicales afin d’encourager l’emploi chez la femme. « Nous allons venir de l’avant avec des lois pour voir combien de femmes travaillent dans des compagnies. Si le pourcentage est faible, nous allons les sanctionner et les obliger à recruter plus de femmes », a-t-il déclaré. 

Dans le domaine de la santé, Navin Ramgoolam promet, une fois revenu au pouvoir, de construire très vite un hôpital dédié au traitement du cancer, car, selon lui, les traitements dispensés dans les hôpitaux à Maurice à ceux atteints de cette maladie ne sont pas de qualité. Il a cité plusieurs exemples, lors de son discours, pour démontrer les carences du service hospitalier. 

Navin Ramgoolam a aussi déclaré que ce sont les femmes qui ont le plus souffert du gouvernement de Pravind Jugnauth. Il a également dénoncé les récents agissements des députés Kalyan Tarolah et Showkutally Soodhun, qui ont, selon lui, manqué de respect à la femme. Ce sont les femmes qui sont les plus exposées à la cherté du coût de la vie, a-t-il ajouté. « Pravind Jugnauth a déclaré que son destin est entre les mains des femmes, mais il sait que celles-ci vont lui infliger une raclée », a-t-il affirmé. L’ancien Premier ministre a aussi affirmé qu’il faudrait avoir plus de femmes au Parlement et a aussi regretté que plusieurs candidates, qu’il avait alignées aux élections générales de 2015, n’aient pas été élues. Il a exhorté les électeurs à voter pour des personnes de calibre lors du prochain scrutin.

Cette activité a également vu la participation d’autres dirigeants du Parti Travailliste, à l’instar de Patrick Assirvaden et de Kalyanee Jugoo. Cette dernière a offert un parfum de la marque Hugo Boss à son leader.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !