Actualités

Journée des droits de l’homme : le DPP lance un appel à l’unité 

Le Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Satyajit Boolell, Senior Counsel, a commenté la Journée des droits de l’homme, célébrée chaque année le 10 décembre, dans son bulletin pour le mois de novembre. Cette année, cet événement sera marqué par les célébrations du 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme. Ce document avait été adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris. Le DPP lance ainsi un appel à l’unité à travers le monde. 

Pour Me Satyajit Boolell, ce document est historique du fait qu’il prévoit des normes et de valeurs communes dans un monde où les droits de l’Homme seraient inhérents et inaliénables. D’autant que cela a été rédigé par des personnes issues de divers continents avec différents milieux idéologiques. 
« The drafters conveyed the simple but important message that we are all members of the human family with inherent dignity and equal human rights », affirme le DPP. 

Valeurs fondamentales

Malgré que ce document soit une charte, il est un document juridiquement contraignant et ne créé pas directement d’obligations légales pour les pays. C’est toutefois une expression des valeurs fondamentales partagées par tous les membres de la communauté internationale et a une influence profonde sur le développement du droit international des droits de l’homme. 

Le DPP fait également référence à l’International Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination (Icerd), qui engage ses membres à éliminer la discrimination raciale et à promouvoir la compréhension entre toutes les races. 

Maurice, étant un signataire de l’Icerd, avait été invité à produire un rapport sur comment il s’est acquitté de ses obligations en vertu de cette Convention. Maurice a été invité à prendre des mesures correctives après que le comité ait souligné que les Mauriciens, d’origine créole, étaient vulnérables à la pauvreté et avaient un accès limité dans plusieurs secteurs, dont l’emploi, la santé, l’éducation et le logement. Le comité a aussi fait état des aspects positifs, comme les candidats aux élections générales pourront ne pas déclarer leur appartenance ethnique. 

Le Week-end FoU FoU FOU