Live News

Joshua, footballeur de 11 ans, hors-jeu après avoir rêvé de la France

Joshua Mandarin, un talent prometteur.

C’est un gros chagrin qui anime Joshua Mandarin. Alors qu’il se faisait une joie de représenter le pays en France au sein de la sélection des U12, le voyage a été annulé à la dernière minute.

Il a repris les entraînements. Ballon au pied, il rêve de pouvoir un jour rencontrer son idole Kylian Mbappé, star du Paris Saint Germain (PSG). Ce rêve, Joshua Mandarin, 11 ans, l’avait presque touché des doigts. Il était prévu que ce jeune footballeur s’envole pour la France le 27 mai pour un tournoi. Faute de fonds, ce voyage est tombé à l’eau. Et les explications de la Mauritius Football Association (MFA) ne convainquent pas ses parents.

Jac Armand, père de trois enfants dont deux filles, ne cache pas sa colère. D’autant qu’il a toujours encouragé son fils unique à poursuivre sa passion pour le foot. D’ailleurs, quand des tournois sont organisés sur le terrain de foot local, comme c’est le cas actuellement, il emmène toujours Joshua avec lui.

Les petits sélectionnés mauriciens.
Les petits sélectionnés mauriciens.

Il révèle que Joshua, qui évolue au sein de l’équipe régionale de Quatre-Bornes, se faisait une réelle joie de partir en France après avoir été sélectionné dans l’équipe des U12 pour représenter Maurice à la MADEVIS Cup. Ce devait être la première participation du pays à ce tournoi annuel organisé par la ville de Bordeaux. La sélection des U10 devait aussi être de la partie.

Une tournée à Rodrigues ?

Aux dernières nouvelles, il se pourrait que les sélections des U10 et U12 soient « réconfortées » par une tournée organisée à Rodrigues. Nous n’avons toutefois pas plus de détails pour le moment.

Depuis des semaines, c’était l’unique sujet de conversation de cet élève de l’école du gouvernement de Bassin, Quatre-Bornes. Joshua piaffait d’impatience Il se faisait une joie de prendre l’avion pour la première fois. À la maison aussi, c’était la fièvre. 

Sauf que le vendredi 27 mai, si l’avion a bien décollé pour la France, les sélections mauriciennes des moins de 10 ans et des moins de 12 ans resteront, elles, à quai. Pourtant, il était prévu qu’elles prennent le même vol que les sélections seychelloises.

Déception

La déception est grande. Les parents de Joshua ont dû s’employer pour lui remonter le moral. « Il a poursuivi ses entraînements quand même. Toujours est-il que ses efforts, ses sacrifices n’ont pas porté leurs fruits », soupire Jac Armand, un fan de Manchester United tout comme son fils. 

Pour lui, c’est une « injustice » qui a été commise envers son fils et les autres enfants sélectionnés. La vérité, martèle Jac Armand, c’est que « la MFA a vendu du rêve à des enfants innocents ».

La version de la MFA contestée

Dans les milieux officiels concernés, on laisse entendre que 22 enfants seulement, repérés à travers le pays, devaient participer à ce tournoi. 

« Il n’a jamais été question qu’ils soient accompagnés par leurs parents, mais plutôt par des officiels. Les petits Seychellois sont partis dans le même avion qui devait emmener nos sélections. Ils étaient accompagnés par des cadres », fait remarquer une source. 

Le ministère du Sport, assure-t-on, a rempli sa part du contrat. « Le ministère n’est pas responsable de ce tournoi mais plutôt la MFA. Cependant, le ministère a donné un coup de main au niveau des structures. Il incombait à la MFA de s’assurer du reste. »

Samir Sobha : « La MFA ne pouvait pas payer pour les parents »

Un manque de fonds est, entre autres raisons, à l’origine de ce faux départ. Selon Samir Sobha, président de la MFA, les deux sélections concernées comprenaient une quarantaine d’enfants. « Ce sont des petits qui doivent être accompagnés par des personnes responsables, donc leurs parents, vu qu’ils se rendent dans un pays étranger », dit-il. 

Le hic, c’est qu’un seul des parents était disposé à le faire. Les autres n’étaient pas en mesure de payer pour le billet d’avion. « Si la MFA pouvait payer pour les billets d’avion des enfants, elle ne pouvait pas le faire pour les parents », précise Samir Sobha.

Du reste, ajoute-t-il, il aurait été « irresponsable » de la part de la MFA de confier autant d’enfants à des étrangers. « Nos enfants sont élevés différemment, ont une culture différente des petits Européens qui, eux, sont plus habitués à disputer des tournois à l’étranger sans être accompagnés par leurs parents. »

La MFA n’a-t-elle pas prévenu les parents dès le départ que ce déplacement en France ne se ferait pas s’ils ne pouvaient les accompagner et qu’il leur faudrait acheter eux-mêmes leur billet d’avion ? « Oui, mais ce n’est qu’il y a peu que la liste a été finalisée. Nous avons écrit aux organisateurs du tournoi pour leur expliquer la situation et présenter nos excuses pour le forfait de nos sélections. »

Le père de Joshua Mandarin est peu satisfait de la réponse de la MFA. « Il n’y a pas eu d’activités pendant deux ans à cause de la Covid-19. Donc, il n’y a pas eu de dépenses. Mais la MFA vient dire qu’elle n’a pas d’argent ? C’est une explication qui ne tient pas la route », lâche-t-il remonté. 
 

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !