Magazine

Jonathan Andy : en lice pour le Prix Découvertes RFI 2019

Zonatan Zonatan nous a fait voyager à travers sa musique.

Jonathan Andy, de son nom de scène Zonatan, fait partie des 10 finalistes au Prix Découvertes RFI. Le public a jusqu’au mercredi 16 octobre pour voter pour notre compatriote. Créés en 1981, les Prix Découvertes RFI mettent en avant les nouveaux talents musicaux du continent africain. Zonatan a été sélectionné par le biais de son premier album « Karne Vwayaz ».

Il fait partie des 10 finalistes au Prix découvertes RFI.
Il fait partie des 10 finalistes au Prix découvertes RFI.

En 2018, Zonatan nous a fait voyager à travers sa musique. Aujourd’hui, grâce à celle-ci, il se fraye un petit chemin sur le plan international. En effet, cet habitant de Résidence La Cure figure parmi les 10 finalistes au Prix Découvertes RFI. « Je suis très content. Karne Vwayaz est un album qui représente une partie de ma vie. Il parle de certaines de mes expériences de vie », confie Jonathan Andy.

Anycris (Côte d’Ivoire), Bebe Baya (Guinée), Céline Banza (RDC), Cysoul (Cameroun), Nasty Nesta (Bénin), NC Bling (Gabon), Social Mula (Rwanda) et Yann’Sine (Maroc) sont les neuf autres finalistes. Le lauréat de l’édition 2019 sera désigné le jeudi 7 novembre après le vote du jury composé d’artistes internationaux. Ce sont : A’Salfo, Charlotte Dipanda, Tiken Jah Fakoly, Fally Ipupa, Josey, Angélique Kidjo, Youssou N’Dour, Oumou Sangaré et Singuila. Le public est aussi invité à voter pour leur artiste préféré sur le www.prixdecouvertes.com. Les intéressés ont jusqu’au 16 octobre pour le faire.

« Je compte sur le soutien des Mauriciens. Karne Vwayaz n’est pas mon projet uniquement. Cet album représente aussi la musique mauricienne et les couleurs de notre île », dit ce commercial exerçant dans une société spécialisée en agroalimentaire en Haute-Savoie en France.

Zonatan raconte que son premier album a vu le jour après trois ans et demi de travail. En 2018, il est invité dans l’émission Laurence Aloir sur RFI. « En début 2019, la boîte de production a enregistré l’album au Prix Découvertes RFI. Parmi un millier d’œuvres, Karne Vwayaz a été sélectionné. Cela nous fait plaisir » dit-il.

Jonathan Andy relate que sa passion pour la musique remonte à son enfance. Un jour, il découvre une guitare chez sa grand-mère. Il se met à la gratter. « Le son ressemblait au générique de Mr Bean. C’est ainsi que je me suis intéressé à la musique. Mon parrain m’a ensuite offert une guitare », se souvient notre interlocuteur. Grâce aux artistes de l’Atelier Mo’zar, il découvre le jazz. Cet ancien étudiant du collège Bhujoharry, étant un passionné de la lecture, se lance aussi dans l’écriture. Il indique qu’il aime la plume des auteurs mauriciens. D’ailleurs, il a sollicité certains écrivains tels que Michel Ducasse, Sedley Assonne, Tahir Pirbhay et Mayeul Couturière, pour coécrire les textes de « Karne Vwayaz ».

En 2013, il lance son premier single intitulé « Mo sel l’abri ». D’autres singles vont suivre notamment « Boulo ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !