Live News

Joe Lesjongard : «Au lieu d’entente, il faut parler de mésentente de l’opposition»

Les ministres Joe Lesjongard et Bobby Hurreeram ont été face à la presse samedi.

La première conférence de presse du gouvernement de 2022 a eu lieu samedi, au Sun Trust, à Port-Louis. L’entente de l’opposition, la fourniture d’eau, les élections pour l’Assemblée régionale de Rodrigues et la censure du message de Noël de Mgr Maurice Piat par la MBC ont fait partie des points abordés.

Opposition

« Au lieu d’entente de l’opposition, on doit parler de mésentente. » Tel est l’avis de Joe Lesjongard, ministre des Utilités publiques et président du Mouvement socialiste militant (MSM). « Tellement de points les séparent. Il y a notamment Rodrigues, la démission des députés de l’opposition demandée par Roshi Bhadain, entre autres. Aujourd’hui, tout les sépare », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Ce qui prime, c’est leur intérêt personnel. Nando Bodha avait un projet de société déjà prêt et il avait demandé à l’opposition de se rallier derrière lui. Mais par la suite, Paul Bérenger a dit de soutenir Ramgoolam. Nous, on a un leader, un Premier ministre et nous faisons notre travail. »

Bobby Hurreeram a abondé dans le même sens. Il déplore le fait que le pays n’a pas une opposition qui se respecte. « En démocratie, il est important d’avoir un gouvernement et une opposition. Mais on ne sait plus quel est le rôle de chacun. L’opposition se bat sur les privilèges. Les masques sont tombés. Nando Bodha ne sait plus sur quel pied danser. Il pense se présenter comme Premier ministre, mais des journaux proches de l’opposition disent eux-mêmes que la mayonnaise ne prend pas. Tout ceci est malheureux pour le pays, car pour qu’une démocratie fonctionne, il faut un gouvernement et une opposition ». Le ministre des Infrastructures publiques et du Développement communautaire a affirmé voir « le désarroi parmi les partisans de l’opposition ». Il les invite à soutenir le MSM. « Notre porte est ouverte. Venez rejoindre un gouvernement qui travaille et qui a un bilan, alors qu’eux ne font que des palabres. La population tire déjà ses conclusions. »

La fin des camions-citernes du privé

Joe Lesjongard a annoncé la fin des camions-citernes du privé pour alimenter les régions dépourvues d’eau. Cela suite aux diverses magouilles de ces dernières années. Annuellement, le gouvernement débourse environ Rs 50 millions par an avec les propriétaires de ces camions, mais en comparant les chiffres, le ministère des Utilités publiques a constaté que cette somme ne correspond pas au nombre de déplacements faits pour fournir de l’eau aux personnes en détresse. « Il y a des magouilles. Nous avons donc acheté 10 camions-citernes pour la Central Water Authority. Ils seront livrés lundi et entreront en opération la semaine prochaine. Une unité de surveillance, qui aura cinq à six personnes en permanence en poste, suivra le programme de distribution et le mouvement de ces camions », a-t-il indiqué.

Revenant sur les manifestations de Bambous-Virieux, le ministre a expliqué que ce jour-là, un opérateur de camion-citerne du gouvernement « n’a pas suivi le programme de distribution ». « À un moment donné, il a éteint son GPS et a disparu. Cela a mis des gens en colère. On comprend, mais ça ne veut pas dire qu’il faut défier la loi », a-t-il affirmé. Rappelons que plusieurs manifestants ont été arrêtés et déférés en cour.

Eau : il faudra attendre pour le 24/7

Si le gouvernement avait promis, à son arrivée au pouvoir en décembre 2014, que la fourniture d’eau 24/7 allait devenir rapidement une réalité, six ans plus tard, on en est encore loin. « Dans plusieurs endroits du pays, c’est déjà une réalité. Mais on doit reconnaitre qu’il y a des endroits qui ont moins de huit heures d’eau par jour. En 2021, le gouvernement a décidé de mettre un plan de contingence pour la période sèche, mais cela prend quelques années pour être implémenté », a indiqué le ministre des Utilités publiques.

Il a aussi fait ressortir que le gouvernement abat un travail énorme pour améliorer la distribution d’eau et reproche au gouvernement Ptr/ PMSD, au pouvoir de 2005 à 2014, de ne pas en avoir fait assez.

Élections à Rodrigues

« Serge Clair a décidé de se mettre en retrait et c’est une bonne chose. Je vois que Francisco François (Ndlr : Parliamentary Private Secretary et député de l’Assemblée nationale à Maurice) a été choisi par l’OPR pour être candidat au poste de Chef commissaire », a affirmé Joe Lesjongard.

Il a soutenu que Paul Bérenger doit éclaircir sa position par rapport à la participation du PMSD aux élections à Rodrigues : « Est-ce qu’aujourd’hui, Paul Bérenger accepte que le PMSD mette des candidats aux élections pour l’Assemblée régionale de Rodrigues, alors qu’il a toujours insisté pour que les partis mauriciens respectent l’autonomie rodriguaise ? Il doit se prononcer dessus. »

D’accord pour un recomptage des votes

Joe Lesjongard a aussi été questionné sur la demande de la députée du MMM Jenny Adebiro pour un recomptage des votes au no 19 et l’aveu du Commissaire électoral en cour. Ce dernier a indiqué, durant la semaine écoulée, qu’il y a eu effectivement des problèmes au niveau du comptage. À ce sujet, le ministre des Utilités publiques a déclaré : « s’il faut un recomptage, il y en aura un. La commission électorale devra venir dire ce qu’il y a exactement, mais nous, on ne peut se prononcer. On est dans un pays démocratique, où il y a la séparation des pouvoirs. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !