People

Joanna Berenger - Son souhait : une influence positive sur le cours des choses

Militante dans l’âme, la nouvelle élue de l’Assemblée nationale, Joanna Berenger a le cœur à l’ouvrage et souhaite apporter sa contribution au progrès et exercer une influence positive sur le cours des choses en élevant sa voix pour le changement. 

Ce membre du Mouvement militant mauricien a gravi les échelons au sein du parti parce qu’elle croit en la démocratie et la méritocratie. Elle est la mère d’un petit bonhomme de 5 ans. Et elle a été élue en tête de liste au no 16 (Vacoas-Floréal). Elle attend avec impatience la venue de son deuxième enfant prévue pour janvier 2020. 

Elle est détentrice d’un Master 1 en droit de l’université Paris1 (Panthéon-Sorbonne) et d’un « Graduate Diploma in Law » de l’Université Lancashire. Elle a à cœur la protection de notre environnement et l’avenir des enfants. Elle essaye d’aborder son quotidien avec une approche bienveillante et soutient fortement le minimalisme durable et l’écologie intérieure. 

Coup de blues : le manque d’humanité dans la recherche d’une société dite « moderne »

Pauvrete

Outre le fait que l’environnement ne soit pas au cœur des actions du gouvernement, je regrette aussi le fait que le développement du pays ne profite pas à tous. On assiste d’un côté à la mise en place de grands projets très coûteux et prestigieux tels que le Metro Express, les caméras Safe City et le stade de Côte-d’Or, mais cette démarche vers une supposée modernité se fait au détriment de l’environnement et d’une frange de la population. De l’autre côté, on assiste à une triste réalité où de nombreux enfants vont se coucher sans diner et nombreuses sont les familles qui vivent encore dans des maisons en tôle. 

Les besoins « essentiels » de tous les citoyens ne sont pas satisfaits en termes de sécurité économique, alimentaire, sociale et environnementale. Avec un développement à deux vitesses, les plus démunis se retrouvent marginalisés et en situation de vulnérabilité face aux fléaux de la société. J’aurai souhaité qu’on remette l’humain au cœur des développements et que cela se fasse davantage dans le respect et l’inclusion de tous. La question de la dignité des citoyens en tant qu’humain doit être abordée dans toutes ses dimensions. Chaque être humain a le droit de ne pas subir de violence, de discrimination ou de traitement dégradant.

Coup de coeur : la famille et les enfants

Famille

La femme est le pivot de la famille qui est le socle de la société. Sans aucun doute, ma famille a été ma colonne vertébrale jusqu’à présent et a permis mon épanouissement tant au niveau personnel que professionnel. Il n’est pas toujours facile d’équilibrer le temps qui lui est alloué et celui à consacrer au travail, mais j’apprends à m’organiser et son soutien m’est indispensable. 

Je souhaite que chaque famille puisse être soudée et véhiculer les valeurs humaines essentielles au bien-être de la société telles que l’empathie, le respect, la bienveillance et l’intégrité. Parallèlement, les enfants sont les décideurs de demain et assurer leur protection est non seulement un impératif moral, mais aussi une nécessité économique pour permettre la stabilité sociale et assurer l’avenir de la nation. 

Je souhaite que le Children’s Bill soit voté au plus vite avec les amendements nécessaires pour assurer aux enfants un développement harmonieux et pour que leur dignité soit préservée. Leur bon développement passe aussi inévitablement par l’éducation et le système éducatif devrait, selon moi, s’inspirer davantage des modèles nordistes et intégrer plus d’activités créatives et ludiques (et moins de bourrage de crâne !) pour former des adultes épanouis et équilibrés.

Coup de gueule : un avenir incertain

MMM

Chez soi, au travail ou à l’Assemblée nationale, nous avons tous la responsabilité de préserver le capital environnemental pour permettre la pérennité de l’humanité. Plus personne ne peut feindre l’ignorance de l’urgence écologique et encore moins ceux qui prétendent gouverner ! 

La surconsommation des ressources est en train de compromettre l’existence de toutes les formes de vie sur terre et menace la survie de la race humaine. Jamais auparavant les écosystèmes n’auront été autant menacés et jamais les impacts de la crise climatique n’auront été aussi évidents. 

En tant que petit État insulaire, nous sommes confrontés à encore plus de défis du fait de la densité élevée de la population, des ressources limitées, de la forte dépendance au commerce, de notre vulnérabilité face aux catastrophes naturelles (dont le réchauffement de la planète et l’élévation du niveau de la mer).

Mais tout n’est pas désespéré. Il est encore temps d’agir et de permettre l’émergence d’une île Maurice verte qui prend réellement en considération les enjeux environnementaux. Il faut permettre une économie zéro carbone, développer une législation environnementale et veiller à son application. Il est important d’avoir une fiscalité verte, un urbanisme mieux maitrisé, revitaliser les lagons, réhabiliter les forêts, protéger les ressources en eau et la biodiversité, etc. Donc, au placard les beaux discours et place à la gouvernance mondiale concertée. Place à l’action à tous les niveaux et dès le plus jeune âge !

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019