Techno

Jeu vidéo : le Google Stadia pourrait faire de l’ombre aux consoles

Le géant américain prend de court le monde du jeu vidéo. l’annonce de sa nouvelle plate-forme de jeux en streaming a eue l’effet d’une bombe dans l’univers du gaming. « La révolution du gaming moderne, le futur du jeu vidéo, la fin des consoles », les qualificatifs ne manquent pas sur la Toile et dans la communauté des gamers. À Maurice aussi on réagit déjà.

Le Google Stadia Controller a été présenté en grande pompe le mardi 19 mars, lors de la Game Developpers Conference de 2019. Ce nouveau système de jeu en ligne remet en question notre manière de consommer les jeux vidéo. La technologie utilisera le Cloud pour avoir accès aux différents jeux. Pour le moment, le jeu AssassinCreedOdyssey a été testé sur cette plate-forme. Plus besoin de console, le joueur n’a besoin que d’une manette, d’un accès internet et c’est parti. Il peut jouer à son jeu n’importe où. La plate-forme devrait être lancée fin 2019 et le jeu phare de Bethesda Softworks, Doom Eternal, sera accessible sur la Stadia.

Le service devrait être le Netflix des jeux vidéo. Le joueur devra s’abonner pour avoir accès aux titres. Ainsi, plus besoin d’aller acheter les jeux qui peuvent coûter, ici à Maurice, jusqu’à 2 500 roupies lors de leur sortie.

La communauté des gamers à Maurice ne reste pas insensible à ce produit. Ridwan Allam, gérant du magasin spécialisé 1.0.1, à Port-Louis, explique que c’est un produit innovant. « Les joueurs pourront avoir une ultra haute définition (4K) s’ils possèdent une connexion à Internet d’au moins 30 Mbps, et une haute définition (1080p) avec 10 Mbps. C’est impressionnant », juge le gérant de 1.0.1. « L’abonnement, est aussi un plus », ajoute ce dernier. Le seul problème, selon Ridwan Allam, est l’impact d’une connexion à internet peu fiable.

Le concept n’est pas nouveau. Dans le passé, Shadow était un produit de la compagnie Blade, qui proposait les mêmes services. Mais la faible connexion à internet et le manque de jeux ont vite plombé cette technologie. « Toutefois, avec les moyens de Google, qui a déjà le soutien de firmes tels que Bethesda, cette technologie pourrait décoller », indique Ridwan Ellam.

Les fabricants de consoles Sony, Nintendo et Microsoft ont tremblé à l’annonce de la Google Stadia. Du moins, ils ont vu la valeur de leurs actions en bourse diminuer de presque 3 USD. « Ce n’est pas la peine pour eux de s’inquiéter. Une console restera une console », estime le gérant de 1.0.1. Toutefois, il prévoit que d’autres fabricants vont suivre cette tendance. « Le futur, c’est le cloud, mais pouvoir jouer à un jeu quand il n’y a pas d’internet est un des avantages des consoles », a conclu notre interlocuteur.