Live News

Janvier, le mois le plus long de l’année : comment les Mauriciens gèrent-ils leur budget ? 

Après les festivités, la vie reprend son cours normal. Toutefois, le mois de janvier est long pour de nombreux Mauriciens. Si certains se retrouvent avec un budget restreint en ce milieu de mois, d’autres doivent puiser dans leurs économies ou avoir recours au crédit pour joindre les deux bouts.

Janita Budloo, 31 ans, enseignante : «Je dois faire beaucoup de sacrifices»

janitaLa hausse constante des prix des matériaux de construction est le cauchemar de Janita Budloo et son époux. « Depuis l’an dernier, nous avons commencé la construction de notre maison. Mais avec la cherté des matériaux, nous avons dû revoir notre mode de vie et établir des priorités », explique Janita, enseignante du primaire. Elle qui fréquentait souvent les restaurants a dû mettre en pause les sorties en ce mois de janvier. « Je dois faire beaucoup de sacrifices car pour le moment, la construction de notre maison est notre priorité. »  Actuellement, elle dit devoir se débrouiller avec les économies en attendant le versement du prochain salaire. 


Vedaanjali Narsiah, 29 ans, self-employed : «Je suis très prudente dans mes dépenses»

vedaanjaliAprès avoir traversé deux années difficiles en raison de la pandémie, Vedaanjali Narsiah a appris à établir des priorités pour mieux gérer son budget. Elle est l’une des responsables du restaurant Caraille Magique à Tyack. Selon elle, l’activité tourne au ralenti. « Nous avons repris le travail le 11 janvier. Depuis, c’est le calme dans le restaurant. D’ailleurs, je m’attendais à cela. C’est pourquoi j’ai fait des dépenses judicieuses à la fin de l’année », dit-elle. En effet, elle n’a pas investi dans la rénovation de la maison comme c’était le cas les années précédentes. « Même pour les fêtes, j’ai privilégié les cadeaux faits main et qui sont moins chers. » 


Heyvyn Gurayya, 40 ans, manager : «Il est important de bien planifier»

heyvynCe n’est pas une tâche facile pour Heyvyn Gurayya de gérer son budget mais il dit réussir grâce à une planification efficace. Pour ce père de famille dont deux enfants fréquentent des écoles privées, il est primordial de trouver le bon équilibre lorsqu’il s’agit de faire des dépenses. « Après les festivités, le mois de janvier est effectivement le mois le plus long de l’année. Les frais scolaires représentent déjà un budget énorme en ce début d’année. Ajouté à cela, il faut prévoir le remboursement des différents emprunts bancaires », explique-t-il. D’ailleurs, pour Noël, il a choisi d’offrir du matériel scolaire à ses enfants, afin de ne pas se trouver avec une dépense additionnelle en janvier. « Nous avons fait le strict minimum pendant les fêtes », dit-il. Par ailleurs, la hausse des prix du carburant et des produits alimentaires rend la situation encore plus compliquée. Ainsi, il préfère diminuer les sorties en ce mois de janvier. « Des fois, la situation nous oblige à faire des sacrifices », affirme-t-il. 


Abdul Ziad Ramzan, Sales Executive : «On ne peut plus dépendre d’une seule source de revenu»

abdulPour joindre les deux bouts, Abdul Ziad Ramzan a dû se lancer dans la plantation et créer sa propre entreprise, Euro Farm. Sales Executive dans une entreprise privée, il estime qu’avec le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter, il ne peut plus dépendre uniquement de son revenu principal. « En ce mois de janvier, j’ai dû payer les frais de scolarité de mon enfant, les frais du van scolaire bien qu’il n’aille pas à l’école et aussi le matériel scolaire. » S’il n’avait pas une autre source de revenu, il ne serait pas en mesure de financer toutes ces dépenses. « Si on veut une vie décente, il faut travailler plus dur et aussi supprimer certaines dépenses qui ne sont pas importantes », dit-il.


Questions à… Suttyhudeo Tengur, président de l’Association pour la protection de l’environnement et des consommateurs. « N’allez pas emprunter auprès de casseurs »

Janvier semble être le mois le plus long de l’année pour de nombreux Mauriciens. Qu’est-ce qui explique cette situation ? 
Effectivement, le mois de janvier paraît être le plus long pour la plupart des salariés et surtout pour ceux qui travaillent au jour le jour. Il y a eu les dépenses pour les fêtes de fin d’année mais aussi l’achat du matériel scolaire par les parents. Le boni et le salaire reçus autour du 20 décembre sont partis rapidement. En cette période difficile, le budget familial doit être géré judicieusement, avec beaucoup de prudence.

Comment s’en sortent les ménages en ce mois de janvier ? 
Si le budget est bien géré et que les dépenses sont faites de manière correcte, des économies se font ça et là. Mais ce n’est pas facile de traverser ces cinq semaines fatidiques de janvier. Pour les achats obligatoires, certaines familles peuvent avoir recours au crédit, s’ils en ont les moyens. 

Que conseillez-vous aux Mauriciens pour qu’ils ne se retrouvent pas en difficulté financière ? 
N’allez pas emprunter auprès de casseurs et vous couvrir de dettes qui pourraient vous attirer des ennuis. En cas d’absolue nécessité, négociez plutôt un prêt à court ou moyen terme avec votre banque.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !