Live News

Jane Ragoo : « Les employés de maison doivent être payés » 

Plusieurs employés de maison attendent toujours leur salaire. « Mon employeur m’a informée que je ne serais payée qu’après le confinement. Il m’a aussi fait savoir que je n’obtiendrai que la moitié de mon salaire », indique une femme de ménage sous le couvert de l’anonymat. 

Une situation que déplore Jane Ragoo, de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). « Quand un employé est en chômage technique, il doit toucher son salaire dans son intégralité. D’ailleurs, le ministère du Travail avait émis un communiqué en ce sens récemment », insiste la syndicaliste.

Depuis 2018, poursuit-elle, avec l’introduction du salaire minimum, ceux qui emploient des gens de maison, que ce soit à plein temps ou à temps partiel, doivent enregistrer leurs employés et contribuer ainsi au Fonds national de pension. Ceux qui l’ont fait pourront bénéficier du ‘Wage Assistance Scheme’, où l’État contribuera au paiement du salaire à hauteur de 50 %.

« Par contre, ceux qui ne l’ont pas fait n’auront rien de l’État. Ils doivent prendre leurs responsabilités et faire preuve de compassion en payant leurs employés », martèle Jane Ragoo. 

Le saviez-vous 

Ils sont plus de 23 000  


Les gens de maison comprennent les cuisiniers, les chauffeurs, les jardiniers, les gardes-malades, les femmes de ménage et les gardiens. On compte 23 100 employés dans ce secteur, qui est en constante hausse, selon les dernières données de Statistics Mauritius, qui remontent à 2012.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !