Défi Zen

Jade Li : à la croisée de l’art et de la technologie

jade li Jade Li a remporté le deuxième prix.

Jade Li, 25 ans, est parmi les trois lauréates de l’édition 2018-2019 de « Total Challenge Startupper » de l’Année. Elle a remporté le deuxième prix dont une somme de Rs 450 000. Cela va permettre à la détentrice d’un 'MEng in Biomedical Engineering' d’acheter du matériel pour son projet 'Katapult'. À travers cette 'start-up', Jade Li concilie ses deux passions : art et technologie.

En janvier 2019, Jade Li décide de prendre des risques et relever un nouveau défi. Elle se lance à plein temps dans son startup, Katapult. La fondatrice et CEO quitte, ainsi, son métier d’ingénieur dans le domaine médical - fabrication des accessoires cardiaques. Un mois plus tard, elle apprend qu’elle est parmi les 15 candidats retenus pour accéder à la finale du concours Challenge Startupper de l’année, organisé par Total à Maurice. « J’avais soumis mon dossier en octobre 2018. À ce moment, 'Katapult' n’était qu’un concept que je voulais initier. Je n’ai pas eu l’occasion avant le concours. Puis, j’ai participé au 'Test Drive', un programme d’accompagnement de 'start-up' de la Turbine - incubateur et accélérateur d’entreprises. J’ai bénéficié d’une formation et des conseils pour développer 'Katapult' en une 'start-up' », se souvient-elle.

En février, cette habitante de Port-Louis est agréablement surprise quand elle apprend que Katapult est parmi les 15 dossiers sur 62 applications, retenus pour la finale. « Plus que mon projet, je pense que le jury a surtout apprécié la façon dont j’ai défendu 'Katapult'. Le jury a cru en moi et ma persévérance. Cette récompense tombe pile au bon moment, car la somme est utilisée pour acheter du matériel et des  équipements », dit-elle. La jeune femme est très contente d’avoir pu remporter le deuxième prix.

Katapult propose des ateliers de coding et de robotique aux enfants de 6 à 14 ans. Ils ont lieu dans deux écoles de l’île.

« Katapult signifie propulser, donc autonomiser et motiver les jeunes d’aujourd’hui à être des bâtisseurs de changement. De ce fait, ils sont tournés vers la création et ne se contentent pas de consommer uniquement », explique Jade Li. À travers les activités, les jeunes sont encouragés à développer la pensée critique.

Le codage exige des méthodes de pensée particulière».

L’aînée d’une fratrie de trois, Jade indique qu’elle aime dessiner, créer, recycler et inventer depuis toute petite. Elle trouve que l’art et la technologie font bon ménage. Curieuse de comprendre certains fonctionnements, Jade opte pour la filière scientifique. Après ses résultats obtenus au Higher School Certificate (HSC) au Queen Elizabeth College (QEC), elle décide de continuer ses études au Imperial College, en Angleterre. Au bout de quatre ans, elle obtient son Masters in Biomedical Engineering. Adepte de l’innovation, elle est surtout intéressée par le corps humain d’où son choix d’études.

En 2016, Jade retourne à Maurice, car elle trouve qu’il y a de nombreuses opportunités à explorer à Maurice. Ensuite, elle prend de l’emploi dans le domaine médical.

Jade Li se souvient qu’à l’université, elle a eu l’occasion d’apprendre le codage. « Avant mes études tertiaires, je ne savais pas comment écrire un programme informatique. C’était tout nouveau et compliqué. Le codage exige des méthodes de pensée particulière. Je souhaite, donc, partager ce que j’ai appris aux plus jeunes et les aider à développer de nouvelles aptitudes surtout que le coding et la robotique représentent l’avenir », trouve Jade Li. Les ateliers permettent, par exemple, de créer son personnage ou imaginer toute une histoire lors d’un jeu vidéo. Les enfants ont, aussi, l’occasion de construire des objets ou des circuits électroniques. Elle compte, également, lancer des kits STEAM (Science, Technology, Engineering, Art and Mathematics). Katapult a un site web : www.katapult.mu

En sus de Katapult, Jade Li se consacre, aussi, à l’aquarelle, la pâtisserie et les randonnées.

« Je souhaite, maintenant, agrandir mon entreprise et recruter du personnel », dit-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor