People

Jacqueline Dalais: une passion, un chef !

Une vie dédiée à la cuisine. Jacqueline Dalais a passé le plus clair de son temps en cuisine, à tester, goûter et créer des plats les uns plus exotiques que les autres. Après 45 ans de carrière et les 20 ans de son restaurant La Clef des Champs, elle souhaite maintenant vendre la moitié de son entreprise pour souffler un peu. « Femme de cœur, femme entrepreneur, elle est aujourd’hui, en dépit de son humilité qui la caractérise, une institution ». C’est ainsi que Jacqueline Dalais est décrite par son amie fidèle Valérie Bruniau. Cette année, elle fête les 20 ans de son restaurant La Clef des Champs et nourrit la même passion pour la cuisine après avoir passé 45 ans derrière les fourneaux. « Je suis un peu fatiguée, mais je continue à être aussi exigeante et à veiller au grain que chaque plat qui sort de la cuisine soit parfait », avoue Jacqueline Dalais qui lance une semaine gastronomique avec la collaboration de quatre chefs qui l’ont toujours soutenue depuis ses débuts. À 71 ans, elle garde cette même force et continue surtout à innover sa cuisine.

Un maestro en cuisine

[padding-p-1 custom_class=""][/padding-p-1]
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"5275","attributes":{"class":"media-image wp-image-9665","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"400","height":"600","alt":"Jacqueline Dalais"}}]] Jacqueline Dalais

Et après 20 ans d’existence, Jacqueline Dalais recherche maintenant un partenaire en affaires. « J’aimerais m’occuper plus du côté social de l’entreprise, faire remplir le restaurant mais me tracasser moins de l’administration. Cependant, il faut que la personne reste fidèle à la philosophie du restaurant », fait comprendre Jacqueline Dalais qui a toujours su gérer comme un maestro son entreprise. Depuis l’ouverture du restaurant en 1995, c’est en alliant passion et amour du goût que La Clef des Champs et son service traiteur se sont fait une place dans le paysage culinaire mauricien. Entourée de sa fidèle brigade, Jacqueline Dalais n’a eu de cesse de se réinventer et de repousser les limites de la créativité pour en faire une cuisine fraîche des îles et colorée qui en séduit plus d’un. « Depuis que je suis devenue veuve, 38 ans de cela, je me suis accrochée à mes casseroles et me suis donnée corps et âme dans la cuisine à réinventer les recettes traditionnelles », ajoute-t-elle.

Comme à la maison

En outre, l’ambiance accueillante et chaleureuse de La Clef des Champs joue un rôle essentiel, selon Jacqueline Dalais, car il est très important pour elle que chacun puisse s’y sentir comme à la maison. Pour cette dame de la cuisine locale, l’art de la cuisine et le plaisir de recevoir vont de pair, un héritage qu’elle tient de ses grands-parents et parents. « Son histoire s’inscrit dans celle de l’île Maurice. Son parcours est à l’image de la cuisine mauricienne : gourmande, généreuse et épicée. De l’auberge familiale du Touessrok, au Petit Gourmet, jusqu’à La Clef des Champs, Jacqueline n’a cessé de porter haut les vertus gourmandes pour les élever au rang de la gastronomie. Aux épices et saveurs mauriciennes, elle a apporté la délicatesse, aux plats de mémoire, elle a apporté la finesse », rajoute son amie Valérie Bruniau.

Recettes d’antan

Très attachée au terroir mauricien, Jacqueline Dalais met en avant un bon nombre de plats typiquement mauriciens, qui font partie de l’identité du restaurant. Ces plats sont inspirés de recettes d’antan, préparés par ses grands-parents. D’ailleurs, Elle se fait toujours un devoir de se rendre elle-même au marché de Vacoas les mardi et le vendredi, un rituel auquel elle tient beaucoup. Elle mène une vie trépidante, qui commence chaque matin à 4 heures. Une lève-tôt qui profite ainsi de sa matinée pour planifier sa journée et mieux gérer les différentes tâches. « C’est la cuisine du matin au soir, je ne vis que pour ça », avoue-t-elle. Pour se ressourcer, elle se fait un massage par semaine et retrouve surtout le confort auprès de ses petits- enfants. Pour la récompenser du parcours qu’elle a effectué au fil des années, plusieurs prix lui ont été conférés durant ces quatre décennies. Jacqueline Dalais a également obtenu le titre de la femme entrepreneur en 2010, le Laurier d’Or de la gastronomie internationale ou encore celle d’Auguste Escoffie, ainsi que la décoration honorifique française de Chevalier des Arts & Lettres.
Related Article