Actualités

Ivre, un pensionné quitte la poste avec une liasse de billets

Les seniors doivent faire preuve de discrétion une fois qu’ils ont touché leur pension. Les seniors doivent faire preuve de discrétion une fois qu’ils ont touché leur pension.

Le 5 janvier dernier, un sexagénaire, visiblement en état d’ébriété, est allé au bureau de poste de Petite-Rivière en compagnie de son épouse. Le couple s’y est rendu pour toucher leur pension respective. Alors qu’il s’apprêtait à quitter les lieux avec une liasse de billets entre les mains, un homme a volé à son secours.

Le récit, tel qu'il nous a été rapporté par Marie-Thérèse, une habitante du village d’Albion, qui s’était rendue elle aussi au bureau de poste ce jour-là, nous démontre que les seniors doivent faire preuve de discrétion une fois qu’ils ont touché leur pension. Marie-Thérèse relate que le sexagénaire s’est mis en avant. Visiblement sous l’effet de l’alcool, il s’est montré bavard et a mis l’accent sur ses qualités. Il s’est décrit en termes flatteurs et s’est vanté d’être un bourreau de travail. Cependant, les membres du public présents dans le bureau de poste ont fait montre d’indifférence à son égard. 

C’est, seulement, quand il s’est dirigé vers la sortie avec des billets de banque en main que ceux présents se sont intéressés à lui. Il a poursuivi sa tirade, sans montrer le moindre signe de vouloir mettre sa pension en sécurité. 

Appelé à la prudence par les membres du public

Il était évident que le vieil homme allait au-devant de gros ennuis. Marie-Thérèse l’a interpellé pour tenter de le ramener à la raison. « Misie, met ou kass dans ou poche. Pas sorti avec ou bann billets dans ou la main kumsa », lui a-t-elle dit sur un ton sévère avant de le mettre en garde : « Ou pe all grat ledo maler ». 

Les paroles pleines de sagesse de Marie-Thérèse n’ont eu aucun effet sur le sexagénaire qui semblait ne pas savoir quoi faire de tout l’argent en sa possession, en l’occurrence Rs 18 000. Vu l’absence de réaction de la part de l’homme, les autres personnes présentes l’ont également lancé des appels à la prudence. Elles lui ont dit : « Pas sorti dans lari avec ou larzan dans ou lamain. Met li dan ou poche.» Peine perdue, c’était comme si elles prêchaient dans le désert. 

C’est à ce moment-là qu’un homme qui se trouvait dans la file d’attente a décidé d’agir. Il s’est rapproché du retraité et sans cérémonie lui a pris sa liasse de billets. Après avoir remis les billets en ordre, il les a enfouis au fond de la poche intérieure du retraité, qui a été ensuite prié à partir en toute sécurité.

On ne connaît pas la suite de l’histoire. Est-ce que cet homme est parvenu à regagner son domicile sain et sauf sans se faire dépouiller ? Pour autant que l’on sache, aucun cas d’agression envers une personne âgée n’a été rapporté, ce jour-là, dans la région de Petite-Rivière.  

Il n’empêche que l’homme dont on parle a agi comme un irresponsable. Il aurait pu être surpris avec ses billets de banque par un ou plusieurs malfrats avec les conséquences que l’on sait.


Privilégier le virement bancaire

L’imprudence dont cet homme a fait preuve fait partie des raisons qui poussent les autorités policières et la Sécurité sociale à encourager les bénéficiaires de la pension de vieillesse d’opter pour le virement bancaire. Le montant de la pension est versé directement sur leur compte bancaire. 

Cette formule comporte trois avantages majeurs. Premièrement, le montant de la pension est disponible dès le premier jour du mois. Ainsi, nul besoin d’attendre les jours établis par le calendrier dressé par le bureau de poste pour disposer de son argent.

En deuxième lieu, les retraits d’argent peuvent être effectués sur le guichet automatique au fur et à mesure, selon les besoins. Finalement, les seniors n’ont pas besoin de se balader avec de fortes sommes d’argent. Malheureusement, il y a beaucoup de seniors qui restent attachés à la méthode traditionnelle. Ils font fi des conseils avisés et par la suite, il leur arrive malheur. C'est alors qu'ils prennent conscience de la réalité. 

C’est pourquoi la police recommande aux personnes âgées qui continuent à se rendre aux bureaux de poste pour toucher leur pension de se faire accompagner par une personne de confiance.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !