Live News

Ivan Collendavelloo qualifie les membres de l’opposition de « prophètes de malheur »

Ivan Collendavelloo qualifie les membres de l’opposition de « prophètes de malheur »

De la Chine aux États-Unis… le monde est en crise. Maurice n’en est pas épargné. C’est ce qu’a affirmé le Leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, lors de son intervention au Parlement ce vendredi soir sur la motion de censure contre le gouvernement. D’emblée, il ne cache pas son incompréhension « sur la légèreté avec laquelle les membres de l’opposition traite cette situation ».

Provoquant le rire avec ses choix de mots, il n’a manqué de qualifier les membres de l’opposition de « prophètes de malheur ».

Selon lui, cette motion de « no-confidence », déposée par le leader de l’opposition, sert à cristalliser la confiance de la population en le gouvernement.

Il a tenu à dire un grand merci au leader de l’opposition car « cette motion est l’occasion pour que la population comprenne le contexte économique et social prévalant actuellement au pays ».

Pour Ivan Collendavelloo, cette campagne que l’opposition tente d’instaurer au sein de la population ne date pas d’hier. Il affirme qu’elle a commencé depuis les élections législatives de 2019. Il a cité l’exemple du recomptage des votes des électeurs qui l’ont élu au numéro 19 (Stanley-Rose-Hill). Cela, après une action initiée en justice par Jenny Adebiro « qui ne fait aujourd’hui même pas partie du MMM ».

« Que les balivernes continuent avec cette motion de censure contre le gouvernement, mais la conclusion est que c’est la fin de l’opposition. Car le peuple fait confiance aux institutions », a-t-il soutenu en concluant qu’il soutient l’action gouvernementale.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !