Actualités

Intervention de séparation : les jumelles siamoises en route pour Bangalore

Intervention de séparation La maman ne pourra pas accompagner ses bébés pour cause de santé.

Marie-Cléa et Marie-Cléanne vont être traitées à l’hôpital Narayana Hrudayalaya. Cette décision a été prise suite aux discussions entre le ministère de la Santé et les parents des jumelles. Elles ont quitté le pays pour Bangalore dans la soirée du mercredi 9 janvier pour les besoins de leurs traitements.

Marie-Cléa et Marie-Cléanne, les jumelles siamoises nées le 4 janvier dernier s’envoleront pour l’Inde pour une intervention de séparation à l’hôpital Narayana Hrudayalaya de Bangalore dans la soirée du mercredi 9 janvier. Une équipe médicale de cet établissement hospitalier les attendent pour une évaluation de leur état de santé avant de décider de la marche à suivre concernant l’intervention visant à les séparer. C’est ce que nous avons appris d’une source proche du dossier au ministère de la Santé.

Liées par le thorax, les bébés siamois ne disposent que d’un seul cœur. Ce qui risque de rendre la tâche des médecins indiens un peu plus compliquée selon l’avis de plusieurs professionnels de santé. « Il est pratiquement impossible de trouver un cœur pour une transplantation à cet âge », avance le Dr Sunil Gunness, directeur du Cardiac Centre.   Mais les parents et les proches des bébés espèrent qu’à l’issue de l’évaluation des chirurgiens indiens, cette éventualité soit possible.

C’est dans la matinée du mercredi 9 janvier que le ministère de la Santé a pris contact avec les parents des bébés pour leur annoncer la nouvelle. Ainsi, Ian Papillon, le père des bébés siamois accompagnera ses jumelles dans la Grande péninsule, car à cause de sa santé, la mère ne pourra être du voyage. Elle a accouché par césarienne pour la naissance des jumelles siamoises.

« Nous nous préparons du mieux de nos possibilités. Je remercie tous ceux qui nous aident à sauver nos enfants. Nous espérons un dénouement heureux, priez pour nous », dit Ian Papillon.

La famille Papillon bénéficie du soutien financier du ministère de la Santé qui a aussi délégué une équipe médicale pour encadrer les deux bébés. Elle est composée de deux médecins formés en néonatologie et deux infirmières du département Neonatal Intensive Care Unit (NICU) de l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle. L’équipe a été placée sous la responsabilité du Dr Ram Mudhoo thérapeute respiratoire. Il est aussi le directeur de la World Federation of Pediatric Intensive and Critical Care Societies. Sa principale mission sera de veiller à ce que les jumelles siamoises ne soient pas en détresse respiratoire jusqu’à ce qu’elles soient remises à l’équipe médicale indienne.