Live News

Interpellation de Valayden : «La police n’aurait pas agi, à cette heure, sans l’aval des gouvernants», dit Boolell

« Vengeance politique », « atteinte à la séparation des pouvoirs », « proches traumatisés » : réactions vives dans les rangs du Parti travailliste (PTR) après l'interpellation de Me Rama Valayden, aux petites heures du matin ce lundi 17 mai. C’était cet après-midi lors d’une conférence de presse au bureau du député rouge Shakeel Mohamed, à Port-Louis. 

Arvin Boolell parle d’un « climat sans précédent ». « Enn gouvernman responsab pa kapav fer fi des institusyon demokratik ». « Li pa konpran ki apel separasyon des pouvoirs ».
 
Selon lui, « lapolis pa pou azir e fer bann convokasion a sa ler la san laval gouvernan ». Il estime que le Premier ministre doit venir « s’expliquer » sur toute cette affaire, et qu'il en va de même de l’Attorney General. Arvin Boolell affirme que le Commissaire de police « ne peut pas faire fi de ses responsabilités ».  Il parle de « vengeance politique », ajoutant que ce n’est pas la première fois que des arrestations « arbitraires » ont lieu avec ce gouvernement. 

Le député Ehsan Juman affirme, pour sa part, que les proches de ceux qui ont été interpellés ont été « traumatisés ». Il se demande si ce n’est pas une tentative pour détourner l’attention, questionnant l’urgence de ces interpellations. « Cela aurait pu se faire autrement », affirme Ehsan Juman. « Banla zot a dispozision de lapolis ». 

Il est aussi revenu sur la raison de sa présence et celle d’Osman Mohamed à cette démonstration en soutien au peuple palestinien à Port-Louis dimanche. La situation à Gaza depuis une dizaine de jours, interpelle tout le monde et même nous les Mauriciens, selon le député. « C’était une marche pacifique pour dire « oui » à la paix », insiste le parlementaire. « Pann kritik personn, pann skand nanye ».

Osman Mohamed a, de son côté, affirmé que « a okenn moman kan noun rantre oken polisie pann dir nou ki nou bizin ale ».

C'est suite à une démonstration pacifique en soutien au peuple palestinien du Groupe Réflexion Emmanuel Anquetil (GREA), qui a eu lieu devant la municipalité de Port-Louis, dimanche 16 mai, que des interpellations ont eu lieu tôt ce matin aux domiciles de Rama Valayden, fondateur du GREA, de l'ancien lord-maire Sheikh Mukhtar Hossenboccus, de l’avocat Shahzaad Mungroo, de Noorani Aurdally « Constituency Clerk » ainsi que du député Ehsan Juman.

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !