Techno

Internet mobile : Maurice se prépare déjà au déploiement de la 5G

Le réseau mobile de quatrième génération (4G) couvre aujourd’hui l’ensemble du territoire. Il permet des connexions à Internet à haut débit de 50 Mégabits par seconde (Mbps). Cependant et puisque bientôt cela ne sera plus suffisant, Maurice se prépare d’ores et déjà à la prochaine génération, c’est-à-dire la 5G.

Selon le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, Yogida Sawmynaden, les discussions qui ont eu lieu lors du Commonwealth Spectrum Management Forum, ont contribué au futur déploiement du réseau mobile 5G. Ce forum s’est tenu, le mardi 4 septembre, à l’hôtel Intercontinental à Balaclava.

Pour Yogida Sawmynaden, la prochaine étape est la World Radio Communication Conference (WRC-19), en Egypte, à laquelle Maurice participera en 2019. « Malgré le fait que Maurice soit une île dont le plus proche voisin est La Réunion, à plus de 200 km de sa frontière, les sujets au programme du WRC-19 sont tout à fait pertinents pour nous, et particulièrement le sujet relatif à l’identification des bandes de fréquence du déploiement de la 5G et aussi des questions maritimes », affirme le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation lors de la cérémonie d’ouverture du Commonwealth Spectrum Management Forum.

Selon le ministre Sawmynaden, avec une pénétration mobile de 145% de la population et le développement de l’internet des objets, une révision de la gestion du spectre est primordiale. Le réseau 5G est encore au stade de projet. Il pourrait multiplier par plus de dix les vitesses des connexions à internet par rapport au réseau 4G. Il devrait permettre la multiplication de différentes technologies comme l’internet des objets et la conduite autonome des véhicules entre autres. La 5G devrait arriver au stade commercial en 2020.