Live News

Interdiction de la cigarette en prison : des détenus fument des feuilles sèches et du thé

Cigarette Les détenus rivalisent d'ingéniosité pour pouvoir fumer une clope.

L’interdiction du tabac en prison pousse les détenus à avoir recours à des cigarettes fabriquées de toutes pièces pour assouvir leurs envies. Depuis quelque temps, ils auraient essayé du thé saveur vanille (lapay dite) ou encore des feuilles sèches enroulées dans des feuilles de papier journal en guise de cigarettes.

L’administration carcérale confirme l’utilisation des feuilles sèches pour la confection de cigarettes mais dément toute fabrication à base de feuille de thé.

Les détenus ne sont pas restés les bras croisés face à leur privation de la cigarette depuis le 1er février. Ils se sont rabattus vers d’autres produits, dont des végétaux, pour satisfaire leur envie de fumer. Des feuilles aromatisées cueillies dans l’enceinte de la prison sont utilisées comme cigarettes.

Mais comment les détenus obtiendraient-ils ces végétaux ? Des officiers affectés à l’unité 24/7 du milieu carcéral avancent que le thé peut être obtenu dans la cuisine tandis que les feuilles aromatisées, comme les géraniums, seraient disponibles autour des prisons. « Le seul moyen permettant aux prisonniers d’obtenir le thé est par l’entremise des red banned detainees qui les seuls à avoir accès aux cuisines de la prison. Ce sont eux aui aident à préparer à manger ou encore à faire du thé. Le thé volé est ensuite vendu aux détenus qui sont accros à la nicotine ».

Les officiers de cette équipe spécialisée mènent actuellement une enquête pour savoir s’il existe un trafic étant donné que le thé est sous strict contrôle en prison.

« Ils utilisent du papier journal pour rouler une cigarette avec de la matière obtenue avec un embout qu’ils ont confectionné en bois ou en plastique », précise un autre gardien de prison. L’introduction de ‘nicotine patch’ n’est pas écartée pour les gros fumeurs.

Le Défi Plus a vainement essayé de contacter le Commissaire des prisons, Vinod Appadoo, en vain. Le Deputy Commissioner of Prisons (DCP), Jagadissen Rungadoo, a confirmé l’information. « D’ailleurs, quelques feuilles placées sur un morceau de papier pour être séchées, soupçonnées de servir comme cigarettes, ont récemment été saisies par des gardiens. Les détenus entreront dans les rangs au fil du temps », déclare le DCP Rungadoo.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income