Faits Divers

Interceptée avec Rs 9 M d’héroïne dans l’estomac - Dotye Thembisa, utilisée comme mule, déclare : «J’ai été payée pour des vacances»

Dotye Thembisa La passeuse fait l’objet d’une inculpation provisoire d’importation de drogue.

«J’ai été payée pour des vacances ». Propos de Dotye Thembisa après son arrestation à l’aéroport de Plaisance. 600 grammes d’héroïne, estimés à Rs 9 millions, ont été retrouvés dans l’estomac de cette Sud-Africaine âgée de 34 ans. Son fils de 5 ans qui l’accompagnait a été pris en charge par la Child Development Unit (CDU). Il sera rapatrié au côté de son père une fois les formalités complétées. 

C’est dans la journée du dimanche 15 septembre lors d’un contrôle des passagers dans la salle d’arrivée que Dotye Thembisa a été épinglée par les autorités. Face aux douaniers et les limiers de l’ADSU, elle a expliqué qu’elle venait passer des vacances à Maurice dans un établissement hôtelier dans le nord de l’île. La passeuse, accompagnée de son fils de 5 ans, a tenté de quitter l’aéroport par le biais du Green Channel, lorsque les éléments de la Custom Anti Narcotics (CANS) l’ont arrêté durant un exercice de profilage. La drogue retrouvée dans son estomac était dissimulée dans 49 boulettes.  

Lors de l’exercice de vérifications des bagages, aucune anomalie n’a été décelée, mais lorsque les membres de la CANS se sont intéressés aux raisons ayant poussé Dotye Thembisa à séjourner à Maurice, ses explications n’ont pu convaincre. 

Pressée de questions, elle a fini par avouer. « J’ai avalé des boulettes de drogue », a-t-elle déclaré. Elle a expliqué qu’elle avait été engagée comme mule dans son pays et qu’elle allait être rémunérée une fois la mission complétée. Les commanditaires sur le sol africain avaient pris le soin d’effectuer les réservations du billet d’avion et de l’hôtel pour son séjour à Maurice. Dotye Thembisa a expliqué qu’elle a reçu des instructions de patienter dans son hôtel après l’exercice de purge. Suite à quoi, un contact local allait récupérer l’héroïne. Admise à l’hôpital sous surveillance policière, elle a fini par purger les 49 boulettes de drogue. 

Cette affaire a fait sourciller plus d’un à l’aéroport, car cette femme a fait en sorte que son fils de 5 ans l’accompagne pour ce trajet. Il y a quelques mois, un cas similaire avait été enregistré à l’aéroport de Plaisance. 

Des démarches ont été effectuées par la CDU en vue d’établir un contact avec le consul honoraire de l’Afrique du Sud. Le but est de contacter le père et de l’informer de l’affaire. Il devrait à son tour se présenter au pays pour prendre en charge son enfant.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !