Live News

Intempéries : voici les règles établies pour la prise en charge des réfugiés.

Le pays dispose de 168 centres d’urgence qui sont ouverts dès l’avertissement de cyclone de Classe 3, sauf sur avis du National Disaster and Risk Reduction Management Centre (NDRRMC) en cas de pluies torrentielles. Ce qui laisse donc suffisamment de temps aux familles vulnérables pour se préparer. 

Le ministère de la Sécurité sociale demande à ces familles de prévoir quelques aliments faciles à conserver, des couches, biberons et lait pour bébés et enfants en bas âge ainsi que des médicaments pour les personnes sous traitement.

Des biscuits, de l’eau… 

Lorsque les sinistrés se rendent dans ces centres, les autorités feront le nécessaire, dans la mesure du possible, pour fournir des aliments simples, comme des biscuits, de l’eau et des conserves.
Les repas chauds ne sont pas préparés et livrés par mesure d’hygiène et pour éviter tout risque de contamination et de maladie. 

Si le temps que les sinistrés passent dans un centre est particulièrement long, le ministère s’arrange pour des repas simples comme des pains. D’autre part, les centres d’urgence sont équipés de ‘yoga mats’ et non de matelas étant donné que ces centres peuvent accueillir un maximum de 40 à 50 personnes. Les provisions alimentaires et la quantité de mats sont dispensés en fonction de leur capacité.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !