Live News

Insolite : condamné pour vol, il se fait livrer de la drogue en cour

drogue Le colis retrouvé en possession du prisonnier .

Les éléments de la brigade antidrogue ont dû rappliquer en cour intermédiaire le mercredi 17 avril 2019. Motif : de la drogue a été retrouvée en possession d’un jeune. Ce dernier avait été condamné pour vol.

À peine condamné pour vol, Jean Pierre Linley Lafortune, connu sous le sobriquet de Colonel, un maçon de 26 ans, s’est retrouvé en possession de plus de Rs 100 000 de drogue. Cela dans les locaux de la cour intermédiaire. Huit sachets enveloppés dans du ruban adhésif ont été saisis. Les sachets sont soupçonnés de contenir de l’héroïne, du haschisch et de la drogue synthétique. Deux téléphones portables ont aussi été saisis.

Selon les premiers éléments de l’affaire, le condamné venait d’écoper de 30 mois de prison lorsque sa compagne lui a livré, lors d’une étreinte, un colis de drogue avant de disparaître. Le prisonnier, qui était sous escorte de la police, a aussitôt été conduit dans les cellules de la New Court House où il a subi une fouille corporelle. La drogue était dissimulée dans une serviette.

L’incident a nécessité l’intervention des éléments de la brigade anti-drogue. Une enquête a été ouverte.

Dans les faits, Jean Pierre Linley Lafortune avait plaidé coupable devant la cour intermédiaire sous trois accusations de vol commis en bande au préjudice de trois habitantes de Bambous.

L’accusé avait, le 28 mars 2017 à Bambous, volé à une enseignante de cette localité des bijoux valant Rs 45 000 et des accessoires. Le butin comprenait une caméra, deux parfums, un coffret à bijoux, une montre, six clés de rechange et plusieurs bijoux en or, entre autres.

Propension pour le crime

Le 30 mars 2017, à l’aide de complices, il avait dérobé pour Rs 51 000 d’équipements, de produits alimentaires et de bijoux. Vol commis au préjudice d’une femme. Parmi le butin, il y avait une Playstation, deux haut-parleurs, une montre, des bijoux et la somme de Rs 4 000.

Aussi, il avait, le 4 avril 2017, volé pour Rs 40 000 de bijoux et autres biens appartenant à une femme de ménage. Le butin comprenait cette fois-ci plusieurs produits cosmétiques, une caméra digitale, une perceuse, un lot de bijoux et la somme de Rs 5 575, entre autres.

Le magistrat Pranay Sewpal a notamment souligné dans son verdict le casier judiciaire de l’accusé. Celui-ci compte plusieurs antécédents criminels de vols.

« Il ressort clairement de ses antécédents, bien qu’il ait déjà bénéficié d’une libération conditionnelle et d’une peine d’emprisonnement, qu’il n’a pas tenu compte des occasions de se réformer et que sa propension à commettre des délits n’a pas diminué », a souligné le magistrat dans son verdict.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more