Faits Divers

Insécurité à La Tour-Koenig : la police a déployé les grands moyens sur le terrain

Clency Tanoo C’est au deuxième etage de cet immeuble que le drame s’est produit. La victime a succombé à de multiples coups de sabre au cou.

L’agression mortelle qui a coûté la vie à Clency Tanoo, samedi, à La Tour-Koenig,  a fait réagir les Casernes centrales. Face au climat  d’insécurité qui se fait ressentir dans la région, l’état-major de la police, par le biais de la Police Research Developement Unit, a déployé les grands moyens  sur le terrain, lundi.

Lors de cette opération, diverses unités de la police, notamment les limiers de la police criminelle, ceux de l’Anti Drug & Smuggling Unit, de la Police Dog Section et de la police régulière, entre autres, étaient fortement mobilisées.

Une descente policière qui avait pour but principal de rassurer les habitants et d’instaurer un climat de sécurité et de confiance dans la région. Pour des habitants de ce complexe résidentiel, le climat a connu un déclin depuis quelque temps. «Ena dimounn louss kapav attak ou. A partir sinker  tanto ou bizwin fini rantt dan ou lakaz, sinon maler », déclare un père de famille de la localité. Il est rejoint dans ses propos par d’autres habitants. « Sa landrwa la inn byen gate, la drogue pe tro fer  ravaz isi, kot santt komersyal la ou per pou alle, nepli kapav reste isi aster, sitiasyon pe empire », ajoute un autre résidant.

Le climat d’insécurité a coûté la vie à Clency Tanoo, un père de famille âgé de 56 ans, résidant au block B46 Bengali, qui est décédé le samedi 15 juin. Il avait été agressé à coups de sabre, trois jours plus tôt, par un dénommé Steven Shun Shing, âgé de 35 ans.  Ce dernier se comportait en véritable fauteur de troubles dans la région le jour de cette agression.

Dans un premier temps, il s’était mis à saccager des vitres de l’appartement d’une habitante de ce complexe à l’aide d’un sabre. Il tentait de s’enfuir lorsqu’il avait été identifié par la dame et était tombé nez-à-nez avec Clency Tanoo qui rentrait chez lui après son jogging matinal. Sans crier gare, Steven Shun Sing lui a assené plusieurs coups de sabre.

Lors de son interrogatoire, le présumé meurtrier a eu du mal à justifier son geste. « Pa kone kinn pass dan mo latet », avait-il déclaré.

Pour de nombreux riverains, trop c’est trop. L’épouse de  Clency Tanoo déplore l’insécurité qui y règne. « Pena sekirite ditou », dit-elle. Les habitants envisagent d’effectuer une marche pacifique dans la région en vue de sensibiliser les autorités.

Face ä cette situation tant décriée, des policiers ont animé une session de sensibilisation lundi après-midi. « Nous avons recueilli des renseignements sur des fauteurs de trouble sévissant dans la région et aussi sur ceux qui sont impliqués dans des activités illicites de la drogue, entre autres, et nous avons rappelé aux habitants l’importance d’utiliser les Hotline de la police,  le 999 et le 148 », nous dit un responsable de la police, présent lors de cette opération.

Lors de cet exercice, des commerçants opérant au centre commercial de La Tour-Koenig ont été sensibilisés sur l’importance des caméras de surveillance et aussi sur le danger de conserver d’importantes sommes d’argent en leur possession  une fois la nuit tombée.

Cinq récidivistes notoires de la région ont été sermonnés par les policiers. Plusieurs véhicules ont été contrôlés et la police a dressé une quinzaine de contraventions pour diverses infractions.

À l’issue de cette opération, un individu à été coffré pour avoir été en possession de la drogue de synthèse.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !