Actualités

Infrastructures publiques : infiltration d’eau au plafond des urgences de l’hôpital SSRN

L’eau ruisselle jusqu’aux points de lumière. Un seau pour recueillir l’eau qui fuit.

La toiture de l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, fuit. Pour remédier au problème, le ministère de la Santé a décidé de lancer un appel d’offres pour procéder aux réparations. Les travaux sont annoncés pour le mois de février.

De l’eau au plafond de l’Accident and Emergency Department (Casualty) de l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, ne laisse planer aucun doute : il y a une infiltration d’eau. Le problème s’est aggravé avec les récentes averses. Ce qui a poussé le ministère de la Santé à avoir recours à des soumissionnaires pour les réparations à la suite de l’appel d’offres lancé le 7 janvier dernier. 

Ce problème remonte à quand ? Du côté du ministère de la Santé, on ne souhaite pas se prononcer. Mais ceux interrogés à l’hôpital parlent de deux à quatre ans. Selon une patiente qui vient suivre ses traitements depuis plusieurs années à l’hôpital, cela dure depuis au moins quatre ans. Mais, pour certains employés, le problème est plus récent et remonte à moins de deux ans.

Peu importe le temps, soulignent certains, les réparations auraient dû avoir été effectuées depuis que le problème a été noté. À certains endroits, l’eau s’infiltre à proximité des installations électriques (lumières et ventilateurs de plafond). Pourtant, la construction du bâtiment abritant le département des urgences et des accidentés est récente. Le bâtiment abritant les urgences a été inauguré en octobre 2012 avec pour objectif d’offrir des soins dans un environnement plus propice. 

Pour remédier à la situation, le ministère de la Santé a lancé un appel d’offres. “The Ministry of Health and Wellness invites bids from qualified and eligible bidders for the repair to leakage at Accident and Emergency Department at SSRN Hospital.” Les soumissionnaires ont jusqu’au 10 février pour faire leurs propositions.

Selon le ministère de la Santé, les travaux vont commencer au mois de février. Mais nous n’en saurons pas davantage. Personne n’a souhaité dire s’il s’agit d’un défaut de fabrication ni à combien est évalué le coût des travaux de réparation à être effectués. 

Lors de son inauguration par Lormus Bundhoo, ministre de la Santé d’alors, le bâtiment avait coûté Rs 76,4 millions. Et, en attendant les réparations, les employés de l’hôpital n’ont pas trouvé mieux que de placer un seau à l’endroit où cela coule le plus pour recueillir l’eau.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !