Actualités

Infrastructures : les Agaléens négocieront avec Afcons pour de l’emploi

Le développement à Agalega ne peut se faire sans les Agaléens, soit, mais ce sont surtout les natifs qui habitent Maurice qui devraient avoir la chance d’être employés sur les chantiers. Ceux qui résident sur l’île sont fonctionnaires et employés par l’OIDC. 

Alors que l’Association des amis d’Agalega clame que les développements à Agalega doivent se faire avec les Agaléens, l’idée que les habitants de l’île travaillent sur le chantier a été abandonnée. L’option des natifs qui résident à Maurice est désormais étudiée. L’Association devrait rencontrer les responsables d’Afcons, compagnie de construction indienne qui a décroché le contrat pour la nouvelle piste et la jetée. Elle discutera des options d’emploi pour les Agaléens qualifiés.

Ce changement intervient après le voyage organisé par l’Outer Islands Development Corporation (OIDC) du 3 au 11 mars dernier. Cela a permis aux Agaléens de Maurice d’en savoir plus sur les travaux qui son menés sur leur île. 

Afcons a débarqué ses matériaux, les travaux peuvent être menés bon train à Agalega.
Afcons a débarqué ses matériaux, les travaux peuvent être menés bon train à Agalega.

« Afcons est bien organisée, commente un visiteur sous couvert de l’anonymat, les travailleurs ne manquent de rien et sont joviaux vis-à-vis des Agaléens.» Cette même source tempère toutefois une réclamation de l’Association des amis d’Agalega, lors d’une réunion de la communauté à Maurice le 17 février dernier. 

« La population sur Agalega est déjà fonctionnaire (NDLR car employée par l’OIDC), explique notre interlocuteur, ils peuvent peut-être effectuer quelques travaux indirects après les heures de bureau, mais sans plus. »

La participation des Agaléens au chantier devrait donc concerner ceux qui vivent désormais à Maurice et qui pourraient avoir les qualifications requises. « Nous avons abordé les gens d’Afcons sur place à ce propos, ils ont bien accueilli la suggestion que des Agaléens de Maurice soient sur le chantier, mais c’est avec le responsable de la compagnie qui se trouve à Maurice qu’il faudra en discuter », assure notre source. Les discussions seront menées par l’Association des Amis d’Agalega. Le soutien de la Haute commission indienne à Maurice pourrait aussi être sollicité pour faciliter les démarches. 

Les perspectives d’emplois contribuent à changer l’humeur concernant les travaux d’Afcons. « Les ouvriers habitent sous des tentes, ils prévoient de construire des structures plus stables, vu qu’il pleut souvent à Agalega, explique notre source. La région de la Fourche (près du Port-St James) où ne logent que quelques familles est maintenant complètement éclairée la nuit. 

Agalega

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation