Live News

Infraction à la Law Practitioners Act : après Yuvan Sungkur, des avocats bientôt convoqués au CCID 

Yuvan Sungkur à sa sortie du Tribunal.
  • Le suspect attendu aux Casernes centrales en ce mercredi 

L’enquête du Central Criminal Investigation Department (CCID) sur les capacités de Yuvan Sungkur à exercer comme avocat risque de faire couler encore beaucoup d’encre. Après son arrestation le mardi 27 septembre 2022 pour avoir enfreint la Law Practitioners Act en se présentant comme l’avocat d’Akil Bissessur, d’autres protagonistes seront bientôt convoqués aux Casernes centrales. 

Dans les jours à venir, l’équipe du Deputy Commisioner of Police Heman Jangi compte interpeller des avocats jugés comme étant proches de Yuvan Sungkur. Ce dernier s’était présenté au CCID comme faisant partie du panel d’hommes de loi ayant défendu les intérêts d’Akil Bissessur durant ses auditions en août dans le cadre d’un présumé trafic de drogue. Ces personnes seront toutes appelées à donner leurs versions. 

L’affaire a été soulevée pour la première fois lors de la dernière réunion du Bar Council le lundi 26 septembre. Celui-ci a d’ailleurs déjà remis un rapport à la police sur le fait que Yuvan Sungkur n’est pas enregistré auprès de lui. Dans la journée du lundi 26 septembre, le CCID a convoqué le principal concerné. Mais il ne s’est pas pointé. 

C’est le mardi 27 septembre 2022 qu’il s’est rendu aux Casernes centrales en compagnie de son homme de loi Mikash Hassamal. Son audition aura duré environ deux heures. Elle s’est déroulée « under warning ». Yuvan Sungkur a ensuite été placé en état d’arrestation. 

Selon des sources proches de l’enquête, l’interrogatoire de Yuvan Sungkur en est toujours au stade préliminaire. La mission des enquêteurs est multiple. Ils veulent d’abord établir si le suspect a agi de manière à berner Akil Bissessur et d’autres avocats dans l’entourage de ce dernier après son arrestation le 19 août. 

Dans le camp de Yuvan Sungkur, on laisse entendre qu’il coopère avec la police. Il est d’ailleurs de nouveau attendu au CCID ce mercredi 28 septembre. Les enquêteurs ont déjà demandé à la MBA et au Master & Registrar de la Cour suprême de lui remettre la liste complète de tous les avocats dûment enregistrés et donc autorisés à exercer à Maurice. Ils confronteront le suspect à ce document sur lequel son nom ne figure pas. 

Les limiers comptent aussi dresser une liste de cas, notamment des procès ou des enquêtes de police, dans lesquels Yuvan Sungkur avait assisté des clients en se présentant comme un homme de loi. 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !